Société

« Mensongère et trompeuse » : quand Lecornu se paye la production de Marvel

Le ministre des Armées, Sébastien Lecornu, s’est insurgé ce dimanche sur Twitter de la « représentation mensongère et trompeuse » des forces armées françaises dans la dernière production de Marvel « Black Panther Wakanda Forever ». Le film s’inscrit dans l’univers cinématographique des studios Disney / Marvel, et contient son lot de ses super-héros et un scénario rocambolesque. Mais le film est aussi un écho à peine voilé à l’actualité brûlante d’Afrique. Les journalistes du Point le décrivent comme « un essai mal digéré des théories postcoloniales ». Et pour cause : la France y est directement désignée comme le prédateur de l’énergie du Wakanda, un pays fictif qui ressemble à s’y méprendre au Mali.

Si le ministre des Armées hausse le ton aussi tardivement - le film est sorti en novembre 2022 – c’est parce que Wakanda Forever a fait l’objet d’une critique appuyée du journaliste Jean Bexon, ce dimanche 12 février. Retweeté par Sébastien Lecornu, le fil Twitter de Jean Bexon raconte comment les mercenaires avides « sont habillés comme des soldats [français] de l'opération Barkhane ». « Je pense et rends hommage aux 58 soldats français qui sont morts en défendant le Mali à sa demande face aux groupes terroristes islamistes », soutient Sébastien Lecornu dans son tweet.
 
Vautrés dans la propagande anti-française

La représentation de la présence française en Afrique, réduite à la posture coloniale, a de quoi inquiéter. Elle reprend les éléments de la propagande antifrançaise derrière laquelle le nouveau pouvoir malien se cache. Rappelons que c’est bien à la demande de Bamako que les opérations Serval et Barkhane ont été montées, en 2013 et 2014, afin de lutter contre la menace des djihadistes liés à Al-Qaïda et au groupe État islamique. La situation du Mali s’est largement dégradée depuis les deux coups d’États de 2020 et 2021. Après que la France s'est retirée du pays, les Russes de Wagner se sont rapprochés du nouveau pouvoir, flattant un sentiment antifrançais grossier, mais efficace.
 
« Une charge américaine contre la politique de la France en Afrique ? », interroge Jean Bexon ? Décrédibiliser la présence française en Afrique profite autant à la nouvelle doctrine américaine en Afrique qu’à son celle de ses concurrents russes et chinois.

Mayeul Chemilly

Soutenez un média 100% indépendant

Pour découvrir la suite, souscrivez à notre offre de pré-abonnement

Participez à l'essor d'un média 100% indépendant
Accédez à tous nos contenus sur le site, l'application mobile et la plateforme vidéo
Profitez de décryptages exclusifs, d'analyses rigoureuses et d'investigations étayées

Commentaires

Eric Laude

Il y a 1 ans

Signaler

0

Je suis absolument attristé de voire comment les Américains nous traitent. Mais ne nous trompons pas, ils ne nous aiment pas tout comme les Anglais et sous des dehors de pseudo-diplomatie, ils sont jaloux de la France qui a tant rayonné dans le monde par le passé grâce à des grands Hommes comme nos grands rois, Richelieu, Vauban, Napoléon Bonaparte, Molière, Voltaire... la liste est trop longue. Ils ont une politique étrangère désastreuse depuis la nuit des temps comme le Vietnam, l'Afghanistan, l'Irak, la Bosnie, le Kosovo et maintenant l'Ukraine. On reproche à certains partis politiques de vouloir faire du protectionnisme mais que font-ils? Il faut s'en méfier comme de la peste. Cela n'empêche pas qu'ils ont une grande idée de la liberté d'expression que l'on pourrai leur envier.

À lire

Diplomatie : le net recul de la France

Encore un recul significatif : la France perd deux places dans le très sérieux classement 2024 des réseaux diplomatiques mondiaux publié par The Lowy Institute. Elle se trouve désormais devancée par la Turquie et le Japon ! Une situation évidemment mal vécue par les diplomates du Quai d’Orsay par ailleurs souvent en butte à l’hostilité de la cellule diplomatique de Élysée.

La recherche française face au défi des coupes de l’État

Dans un décret paru jeudi 22 février au Journal officiel, le gouvernement a acté 10 milliards d’euros de coupes budgétaires. Le ministère de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur est durement touché. Cette annonce risque de retarder les avancées scientifiques françaises, déjà à la traîne.

Ukraine : ces poulets qui venaient du froid

Alors que la crise agricole se poursuit en France à quelques jours de l’ouverture du Salon de l’Agriculture, les poulets venus d’Ukraine refont parler d’eux. La société MHP se dit « choquée » par les attaques françaises à son encontre qui sont pourtant bien fondées. A quelques mois des élections européennes, le poulet ukrainien semble en passe de remplacer le plombier polonais come moteur des préventions souverainistes à l’égard des institutions de Bruxelles.

Le Conseil d’État menace la chaîne CNews : une provocation qui passe mal

La décision de la juridiction administrative suprême accédant à la demande surprenante de Reporters sans frontières de contrôler le pluralisme rédactionnel de la chaîne CNews appartenant à Vincent Bolloré a déclenché de vives réactions dans les rangs des défenseurs du pluralisme politique au sein du paysage médiatique. Quelques explications sur cet effet boomerang.

Obus nord-coréens sur front ukrainien : le cadeau de Kim à Poutine

La grande presse l’avait évoqué, OMERTA l’a constaté, ce sont bien des obus fabriqués en Corée du Nord qui ont en partie assuré l’approvisionnement de l’artillerie russe pilonnant les troupes ukrainiennes, comme le raconte Régis Le Sommier dans le quatrième numéro de notre magazine disponible en kiosque dès le jeudi 8 février.

À Voir

Iran : retour d'expérience sur CNews de Régis Le Sommier

Débat entre Régis Le Sommier et BHL