Économie

Europe : à quelques jours des élections, la grogne des agriculteurs ne retombe pas

La lecture des articles est réservée aux abonnés

Lundi 3 juin, la mobilisation est franco-espagnole. Des Pyrénées-Atlantiques aux Pyrénées-Orientales, du pays Basque au Roussillon, des tracteurs bloquent la circulation sur les grands axes routiers franco-espagnols. La mobilisation, annoncée depuis plusieurs semaines a mobilisé des deux côtés des montagnes : les agriculteurs espagnols se mêlent aux paysans français pour cette vaste opération binationale. Une mobilisation réussie et limitée dans le temps : dès le lendemain, les barrages sont levés. Le mouvement se voulait symbolique, dans la continuité des luttes paysannes de ces derniers mois. Dans le viseur des agriculteurs : les importations de fruits et légumes venus du Maroc et bénéficiant d’un coût de production bien inférieur à celui en vigueur dans les pays européens. C’est donc surtout le libre-échangisme qui était visé lundi au nom d’un protectionnisme européen qui peine à naître. 

Mobilisés dans les rues de Bruxelles


Mardi 4 juin, les agriculteurs français, belges et hollandais se mobilisaient dans les rues de Bruxelles, toujours avec leurs arme syndicale préférée : leurs tracteurs. Ces 2 000 paysans appartiennent pour une partie à une nouvelle organisation : la Farmers Defense Force (FDF), autrement dit la « force de défense des fermiers ». Cette organisation a notamment reçu le soutien du premier ministre conservateur hongrois, Viktor Orban. Une organisation qui entend notamment s’opposer à ceux qu’elle appellent des « extrémistes environnementaux », notamment aux militants animalistes. 

La FDF a été créé en 2019 aux Pays-Bas. Depuis mai 2023, elle possède une filiale belge. Politiquement, la FDF est proche du PVV de Geert Wilders, qui fait partie de la nouvelle coordination gouvernementale au pouvoir aux Pays-Bas avec 37 députés au parlement néerlandais sur 150. Un parti allié au Rassemblement national de Marine Le Pen au plan européen. Si elle entend rester politiquement indépendante, la Coordination rurale s’est jointe à la mobilisation de la FDF à …

Jérôme Besnard

Soutenez un média 100% indépendant

Pour découvrir la suite, souscrivez à notre offre de pré-abonnement

Participez à l'essor d'un média 100% indépendant
Accédez à tous nos contenus sur le site, l'application mobile et la plateforme vidéo
Profitez de décryptages exclusifs, d'analyses rigoureuses et d'investigations étayées

Commentaires

Soyez le premier à ajouter un commentaire

À lire

« La question des mineurs victimes d’abus sexuels devrait constituer une priorité de politique publique »

Un entretien d’OMERTA avec Béatrice Brugère, secrétaire générale du Syndicat Unité Magistrats, auteur du livre "Justice : la colère qui monte" (L’Observatoire) et Delphine Blot, magistrate.

Législatives : Ces personnalités de la droite et du centre qui soutiennent l’initiative d’Éric Ciotti

Anciens ministres, parlementaires ou maires, issus de la droite libérale, ils approuvent le choix du Président des Républicains de nouer des accords électoraux avec le Rassemblement national pour gagner les élections législatives. Revue des effectifs.

Enfance en danger : Karl Zéro, Mathieu Bock-Côté et Najat Vallaud-Belkacem au menu d’OMERTA

Le cinquième numéro papier d’OMERTA , d'ores et déjà disponible en kiosque, frappe fort en abordant des thématiques trop souvent taboues, des scandales volontiers mis sous le boisseau, en lien avec l’avenir de nos enfants.

Emmanuel Macron a déroulé le tapis rouge à Volodymyr Zelensky

Accueil en Normandie, honneurs militaires aux Invalides, discours à l’Assemblée nationale… Rien n’était trop bon trop beau pour encenser le controversé président ukrainien qui souhaite voir les occidentaux augmenter fortement leur soutien à sa croisade défensive contre les Russes.

Quand le général de Gaulle refusait de commémorer le 6 Juin 1944

Si depuis trente ans, les commémorations des principaux anniversaires du débarquement anglo-américain sur les côtes normandes sont orchestrées, et parfois instrumentalisées, par les Présidents de la République française, il n’en a pas toujours été le cas.

À Voir

Iran : retour d'expérience sur CNews de Régis Le Sommier

Débat entre Régis Le Sommier et BHL