Société

Cherbourg craint de devenir un nouveau Calais

La lecture des articles est réservée aux abonnés

Historiquement port d’émigration vers les États-Unis, le port de Cherbourg connaît depuis le Brexit l’explosion et l’ingérence d’intrusions incontrôlées et illégales. Depuis le démantèlement de la « jungle de Calais », les clandestins, en majorité de jeunes Afghans, tentent leur chance de passer de l’autre côté de la Manche. Désemparées face à cette pression migratoire, les autorités sont contraintes d’employer de nouveaux moyens. « C’est le jeu du chat et de la souris », soulignent les autorités, une enquête réalisée pour Le Figaro par le journaliste cherbourgeois Rodolphe Geisler révèle que les migrants n’hésitent pas à défier les policiers sur leur nouvelle aire de jeu. 

Alors que le port de Cherbourg connaît un renouveau important grâce à plusieurs projets de développement, son succès s’accompagne d’une explosion de l’immigration clandestine, notamment en direction de l’Irlande. Insultes, bagarres, coups de feu, ces dernières années la tension monte entre les clandestins et les autorités sur le port français. 

Avec un millier d’intrusions par mois enregistrées cette année, contre 300 il y a à peine deux ans, les menaces sur la sécurité et sur l’économie ont un poids considérable sur la stabilité du commerce. En effet, d’après Yannick Millet, directeur général du port : « Trois entreprises de transport ont menacé de quitter Cherbourg pour Zeebrugge, en Belgique, qu’elles estiment mieux surveillé ! ». Sans compter que la réparation des dégâts causés par les migrants mobilise un budget considérable.   


La mise en place de nouveaux moyens

Dans le cadre des accords de Touquet de 2003, qui engage le Royaume-Uni à fournir une aide financière pour renforcer les mesures de sécurité et les contrôles aux frontières du coté français, une nouvelle clôture de 4 mètres a été installée en doublon juste devant l’ancienne clôture de 2,80 mètres. Soutenue par une aide financière de 3,2 millions d’euros par la Border Force britannique, le maillage métallique étroit empêche également …

Tatiana Ghanem

Soutenez un média 100% indépendant

Pour découvrir la suite, souscrivez à notre offre de pré-abonnement

Participez à l'essor d'un média 100% indépendant
Accédez à tous nos contenus sur le site, l'application mobile et la plateforme vidéo
Profitez de décryptages exclusifs, d'analyses rigoureuses et d'investigations étayées

Commentaires

Soyez le premier à ajouter un commentaire

À lire

Législatives : Ces personnalités de la droite et du centre qui soutiennent l’initiative d’Éric Ciotti

Anciens ministres, parlementaires ou maires, issus de la droite libérale, ils approuvent le choix du Président des Républicains de nouer des accords électoraux avec le Rassemblement national pour gagner les élections législatives. Revue des effectifs.

Enfance en danger : Karl Zéro, Mathieu Bock-Côté et Najat Vallaud-Belkacem au menu d’OMERTA

Le cinquième numéro papier d’OMERTA , d'ores et déjà disponible en kiosque, frappe fort en abordant des thématiques trop souvent taboues, des scandales volontiers mis sous le boisseau, en lien avec l’avenir de nos enfants.

Emmanuel Macron a déroulé le tapis rouge à Volodymyr Zelensky

Accueil en Normandie, honneurs militaires aux Invalides, discours à l’Assemblée nationale… Rien n’était trop bon trop beau pour encenser le controversé président ukrainien qui souhaite voir les occidentaux augmenter fortement leur soutien à sa croisade défensive contre les Russes.

Quand le général de Gaulle refusait de commémorer le 6 Juin 1944

Si depuis trente ans, les commémorations des principaux anniversaires du débarquement anglo-américain sur les côtes normandes sont orchestrées, et parfois instrumentalisées, par les Présidents de la République française, il n’en a pas toujours été le cas.

Europe : à quelques jours des élections, la grogne des agriculteurs ne retombe pas

Dans cette semaine préélectorale, les agriculteurs européens se mobilisent, des Pyrénées à Bruxelles pour défendre leurs intérêts et alerter l’opinion. En France c’est le syndicat Coordination rurale qui demeure le plus mobilisé, la FNSEA restant en retrait.

À Voir

Iran : retour d'expérience sur CNews de Régis Le Sommier

Débat entre Régis Le Sommier et BHL