Géopolitique

Ukraine : la Hongrie bloque l’aide militaire européenne

La lecture des articles est réservée aux abonnés

La création d’une Facilité européenne pour la paix (sic) avait été validé par les ministres des Affaires étrangères des États membres de l’Union européenne le 18 mars dernier à Bruxelles. Elle était destinée, entre autre, à armer l’Ukraine en butte depuis l’hiver 2022 à une invasion militaire russe. Une décision entérinée dans les jours suivants par les chefs d’État et de gouvernement de l’UE dont le Premier ministre hongrois Viktor Orban. 

Le 27 mai, il s’agissait cette fois pour les ministre des États membres de l’Union de valider le transfert de 6,5 milliards d’euros dans le cadre de ce fonds d’aide à l’Ukraine. Mais cette fois la Hongrie a posé son veto malgré les pressions exercées contre son représentant gouvernemental, Péter Szijjarto, notamment par les représentants des États baltes, de l’Allemagne et de Pologne. Une telle décision devait en effet être prise à l'unanimité des membres de l'UE. La Hongrie invoque à ce sujet la nécessité de parvenir au plus vite à une paix négociée pour mettre fin au conflit en cours. 

Ni troupes au sol en Ukraine, ni service militaire obligatoire


La Hongrie, toujours par le voix de son ministre Péter Szijjarto, récuse aussi l’idée, soulevée par Emmanuel macron d’envoyer des troupes au sol en Ukraine si besoin est, tout comme elle s’oppose à la mise en place d’un service militaire obligatoire au sein de l’Union européenne, idée soulevée par le président du Parti Populaire Européen (PPE), de centre droit, le chrétien-social allemand, Manfred Weber, élu de la CSU en Bavière. La Hongrie, importante puissance régionale avant sa défaite en 1918, n’a depuis cette date jamais développé une quelconque ambition militaire de premier ordre, à la différence par exemple de la Roumanie ou de la Pologne. Elle est néanmoins membre de l’OTAN depuis 1999.

Sur un autre plan, alors que l’Espagne et l’Irlande viennent de reconnaître la Palestine comme État indépendant, la Hongrie annoncé qu’elle n’exécuterait pas sur son territoire un éventuel mandat …

Jérôme Besnard

Soutenez un média 100% indépendant

Pour découvrir la suite, souscrivez à notre offre de pré-abonnement

Participez à l'essor d'un média 100% indépendant
Accédez à tous nos contenus sur le site, l'application mobile et la plateforme vidéo
Profitez de décryptages exclusifs, d'analyses rigoureuses et d'investigations étayées

Commentaires

Michel Gateau

Il y a 1 mois

Signaler

0

Le seul à s'opposer à Vanguard et BlackRock, les Européens sons des moutons !

Eric EXTIER

Il y a 1 mois

Signaler

0

Heureusement qu'il reste des petits pays comme la Hongrie qui ne cède pas aux pressions des Américains.

À lire

La gauche radicale poursuit sa guerre contre la filière agroalimentaire française

Le Village de l’eau de Melle (Deux-Sèvres) a été l’occasion d’une action massive des écologistes radicaux à la Rochelle dirigée contre les gros producteurs et collecteurs de céréales utilisant les infrastructures du port de La Pallice. Plusieurs centaines d’activistes ont commis de nombreuses dégradations dans la préfecture de Charente-Maritime ce samedi 20 juillet.

L’Assemblée nationale effectue sa rentrée dans une ambiance surchauffée

La nouvelle législature de l’Assemblée nationale a réélu sa présidente macroniste mais elle sera sous le contrôle d’un bureau majoritairement aux mains des élus du Nouveau front populaire. Le Rassemblement national, de son côté, a été tenu à l’écart des différents organes de gestion de la chambre des députés.

Nice : un incendie criminel tue trois enfants

Dans la nuit du mercredi au jeudi 18 juillet, un incendie s’est déclaré à Nice. Le nombre de victimes s’élève à sept personnes dont trois enfants. La piste criminelle est envisagée.

Dernier train pour Benoît Duteurtre

Le monde des lettres françaises pleure la mort prématurée d’un romancier antimoderne, nostalgique d’une France généreuse où la douceur de vivre n’était pas un vain mot. Benoît Duteurtre avait redonné de fort belle façon leurs lettres de noblesse aux trains, aux vaches, à l’opérette et aux plages normandes.

Enfance en danger : Karl Zéro, Mathieu Bock-Côté et Najat Vallaud-Belkacem au menu d’OMERTA

Le cinquième numéro papier d’OMERTA , d'ores et déjà disponible en kiosque, frappe fort en abordant des thématiques trop souvent taboues, des scandales volontiers mis sous le boisseau, en lien avec l’avenir de nos enfants.

À Voir

Iran : retour d'expérience sur CNews de Régis Le Sommier