Politique

Retraites : la charge de Charles de Courson contre l’exécutif

La lecture des articles est réservée aux abonnés

On le savait pugnace, il caracole désormais en tête des opposants à la réforme des retraites souhaitée par Emmanuel Macron. A 70 ans, Charles de Courson détient le record de longévité des actuels députés en fonction, puisqu’il est élu sans discontinué dans la Marne depuis 1993. Échaudé par la méthode retenue par l’exécutif pour arriver à ses fins en matière de réforme des retraites ce démocrate-chrétien, magistrat de la cour des comptes et grand défenseur de l’équilibre des comptes publics, s’est encore fait remarquer le 14 mars sur BFMTV et RMC au micro d’Apolline de Malherbe.

Pour lui, ces dernières semaines, Emmanuel Macron a « humilié les corps intermédiaires », c’est-à-dire les syndicats, en refusant toute concertation réelle avec eux. Partisan de l’incitation et non de l’obligation, en matière sociale, Charles de Courson distille de fait une réponse imprégnée des valeurs de la démocratie chrétienne, sa famille politique d’origine, face à un centrisme autoritaire qui serait la marque d’Emmanuel Macron depuis son élection à la Présidence de la République en 2017. Il se montre en cela beaucoup plus fidèle que François Bayrou à l’héritage du Centre des Démocrates Sociaux (CDS) de Jean Lecanuet, devenu le Modem sous l’impulsion du maire de Pau avec qui Courson a rompu politiquement en 1997. 

Vers une motion de censure

Aujourd’hui proche d’Hervé Morin, Président de la Région Normandie, Charles de Courson ne cache pas sa volonté de contribuer à la rédaction d’une motion de censure du gouvernement qui pourrait en réaction à un éventuel usage jeudi de l’article 49-3 de la Constitution par Élisabeth Borne, regrouper autour d’un texte consensuel les voix de la gauche, celles de la droite nationale et pourquoi pas d’une partie des députés LR. 

Partisan de la réforme du système des retraites et référence très écoutée au sein de la commission des Finances de l’Assemblée nationale, Charles de Courson était le poil à gratter que l’exécutif n’attendait pas, tant cet homme de …

Jérôme Besnard

Soutenez un média 100% indépendant

Pour découvrir la suite, souscrivez à notre offre de pré-abonnement

Participez à l'essor d'un média 100% indépendant
Accédez à tous nos contenus sur le site, l'application mobile et la plateforme vidéo
Profitez de décryptages exclusifs, d'analyses rigoureuses et d'investigations étayées

Commentaires

Soyez le premier à ajouter un commentaire

À lire

« La question des mineurs victimes d’abus sexuels devrait constituer une priorité de politique publique »

Un entretien d’OMERTA avec Béatrice Brugère, secrétaire générale du Syndicat Unité Magistrats, auteur du livre "Justice : la colère qui monte" (L’Observatoire) et Delphine Blot, magistrate.

Enfance en danger : Karl Zéro, Mathieu Bock-Côté et Najat Vallaud-Belkacem au menu d’OMERTA

Le cinquième numéro papier d’OMERTA , d'ores et déjà disponible en kiosque, frappe fort en abordant des thématiques trop souvent taboues, des scandales volontiers mis sous le boisseau, en lien avec l’avenir de nos enfants.

Emmanuel Macron a déroulé le tapis rouge à Volodymyr Zelensky

Accueil en Normandie, honneurs militaires aux Invalides, discours à l’Assemblée nationale… Rien n’était trop bon trop beau pour encenser le controversé président ukrainien qui souhaite voir les occidentaux augmenter fortement leur soutien à sa croisade défensive contre les Russes.

Quand le général de Gaulle refusait de commémorer le 6 Juin 1944

Si depuis trente ans, les commémorations des principaux anniversaires du débarquement anglo-américain sur les côtes normandes sont orchestrées, et parfois instrumentalisées, par les Présidents de la République française, il n’en a pas toujours été le cas.

Europe : à quelques jours des élections, la grogne des agriculteurs ne retombe pas

Dans cette semaine préélectorale, les agriculteurs européens se mobilisent, des Pyrénées à Bruxelles pour défendre leurs intérêts et alerter l’opinion. En France c’est le syndicat Coordination rurale qui demeure le plus mobilisé, la FNSEA restant en retrait.

À Voir

Iran : retour d'expérience sur CNews de Régis Le Sommier

Débat entre Régis Le Sommier et BHL