Culture

Perpignan : Éric Naulleau parraine le premier Printemps de la liberté d’expression

Présidente du Centre Méditerranéen de Littérature, Françoise Claverie souhaitait depuis longtemps organiser un évènement intellectuel de portée nationale à Perpignan, ville de culture, d’art et d’histoire. Avec le soutien d’André Bonet, dynamique adjoint à la culture du maire Louis Aliot, elle s’est tournée vers Éric Naulleau pour lui proposer d’organiser trois jours durant un forum inédit dédié à la liberté d’expression, chaque jour menacé par de nouveaux censeurs. L’écrivain, éditeur et journaliste s’est prêté au jeu avec enthousiasme. Au total, une trentaine d’auteurs de différentes sensibilités politiques sont attendus au Palais des congrès de Perpignan du 3 au 5 mai prochains pour dédicacer leurs ouvrages. 

Musée Hyacinthe Rigaud, palais des rois de Majorque, Centre de documentation des Français d’Algérie, cathédrale Saint-Jean-Baptiste… Perpignan est une ville qui cultive son rapport à l’Histoire. Une Histoire qui a l’image de celle de la France est aujourd’hui déconstruite comme peuvent en témoigner le journaliste Jean Sévillia (qui a publié récemment Cette Autriche qui a dit non à Hitler chez Perrin) ou l’enseignant et essayiste Dimitri Casali, passionné depuis de longues années par l’épopée de Napoléon Bonaparte.

Un prix décerné à l’universitaire Florence Bergeaud-Blackler


Le wokisme, importé des pays anglo-saxons, impose sa loi dans de nombreuses universités comme peuvent en témoigner chacun à sa façon le chroniqueur libéral Samuel Fitoussi, la philosophe socialiste Renée Fregosi ou l’essayiste conservateur Pierre Valentin (auteur remarqué de Comprendre la révolution woke aux éditions Gallimard). 

La politique n’est pas exempte de contraintes réduisant la liberté d’expression, comme en témoigneront le diplomate Xavier Driencourt, qui fut ambassadeur de France en Algérie, le haut-fonctionnaire Henri Guaino, ancien député des Yvelines ou le magistrat Georges Fenech, ancien député du Rhône. 

Dans le cadre de ce Printemps de la liberté d’expression un « Prix Franc Parler » sera remise à la courageuse universitaire Florence Bergeaud-Blackler, placée sous protection policière pour avoir dans son livre Le frérisme et ses réseaux, l’enquête (éd. Odile Jacob) dénoncé le danger croissant représenté en Occident par les Frères musulmans.

Programme complet disponible ici

 

 

Jérôme Besnard

Soutenez un média 100% indépendant

Pour découvrir la suite, souscrivez à notre offre de pré-abonnement

Participez à l'essor d'un média 100% indépendant
Accédez à tous nos contenus sur le site, l'application mobile et la plateforme vidéo
Profitez de décryptages exclusifs, d'analyses rigoureuses et d'investigations étayées

Commentaires

Soyez le premier à ajouter un commentaire

À lire

Europe : le RN accélère la recomposition des droites européennes au détriment de l’AFD

L’exclusion des Allemands de l’AFD du groupe commun avec le RN et la Lega au Parlement européen peut faciliter la constitution d’un groupe souverainiste unique après les prochaines élections européennes prévues le 9 juin.

Gaza : Les Occidentaux embarrassés par le réquisitoire de la Cour Pénale Internationale

Les possibles poursuites de la CPI contre Benjamin Netanyahu et Yoav Gallant inquiètent les chancelleries occidentales qui seraient alors obligés de les arrêter en cas de séjour sur leurs territoires, mis à part aux États-Unis qui n’ont pas ratifié le statut de Rome.

Emmanuel Macron peine à rassurer les agriculteurs

De l’avis de beaucoup d’observateurs, Emmanuel Macron a rapidement mis sous le boisseau la crise agricole, étant incapable de la régler. L’Élysée mise sur un succès de la FNSEA lors des prochaines élections aux chambres d’agriculture pour garder le contrôle de ce secteur économique en pleine mutation, quitte à laisser la révolte gronder dans les campagnes françaises.

Jeux Olympiques : une douche froide pour les hôtels parisiens

La période des Jeux Olympiques était censée être synonyme de franc succès pour les hôtels. A 120 jours de l’événement de l’année, de nombreuses chambres restent encore inoccupées pour l’occasion. Des prix exorbitants semblent freiner les clients. Les hôtels enclenchent la marche arrière et commencent à baisser leur prix.

Obus nord-coréens sur front ukrainien : le cadeau de Kim à Poutine

La grande presse l’avait évoqué, OMERTA l’a constaté, ce sont bien des obus fabriqués en Corée du Nord qui ont en partie assuré l’approvisionnement de l’artillerie russe pilonnant les troupes ukrainiennes, comme le raconte Régis Le Sommier dans le quatrième numéro de notre magazine disponible en kiosque dès le jeudi 8 février.

À Voir

Iran : retour d'expérience sur CNews de Régis Le Sommier

Débat entre Régis Le Sommier et BHL