Politique

Mort de Silvio Berlusconi

 
Le chef d’entreprise et homme politique milanais est mort le 12 juin dans sa ville natale à l’âge de 86 ans des suites d’une leucémie. « Il Cavaliere » s’était lancé en politique en 1994 après l’effondrement des deux partis politiques qui avaient dominé la vie politique italienne depuis 1945, la Démocratie chrétienne et le Parti communiste. Souhaitant incarner une droite libérale, il gouverne une première fois le pays en 1994-1995, puis redevient Président du Conseil des ministres pour de plus longues périodes, de 2001 à 2006 et de 2008 à 2011. 

Issue de la petite bourgeoise lombarde, Silvio Berlusconi entame une carrière d’entrepreneur dans le secteur de la construction immobilière dès les années 1960, puis dans le secteur des médias durant les décennies suivantes. En 1978, il devient membre de la loge secrète pseudo-maçonnique P2, une loge italienne sulfureuse. En 1986, Berlusconi acquiert une certaine notoriété en France à l’occasion du lancement de la chaîne privée La Cinq qui lui appartient alors, et dont il veut faire une « télévision beaujolais ». La même année, il rachète le club de football du Milan AC qu’il détiendra trente années durant. 

Soutien de Giorgia Meloni 

Pour parvenir au sommet du pouvoir politique italien, Silvio Berlusconi décide de faire entrer son parti de centre-droit, nommé Forza Italia, dans un système d’alliance avec la Ligue du Nord d’Umberto Bossi et l’Alliance nationale (postfasciste) de Gianfranco Fini. Au plan européen, il rejoint de façon cohérente le Parti Populaire Européen (droite libérale et conservatrice). À partir de 2013, Silvio Berlusconi, rattrapé par les affaires, est écarté bien malgré lui du pouvoir. Devenu inéligible, il doit attendre 2019 pour effectuer un retour en politique comme député européen. Depuis l’an dernier, il siégeait au sein du Sénat italien et soutenait le gouvernement de droite formé par Giorgia Meloni, ancienne militante de l’Alliance nationale. À l’annonce de la dégradation de la santé de Silvio Berlusconi, la présidente du Conseil italien twittait il y a deux jours : « Forza Silvio ! » 

« Il Cavaliere » restera comme l’incarnation de la réussite économique insolente et décomplexée des années 1980. Au plan politique, il aura été un chaînon libéral indispensable à la recomposition de la droite italienne, passée en trente ans de la domination centriste de la démocratie chrétienne à celle de la droite nationale. 

Jérôme Besnard

Soutenez un média 100% indépendant

Pour découvrir la suite, souscrivez à notre offre de pré-abonnement

Participez à l'essor d'un média 100% indépendant
Accédez à tous nos contenus sur le site, l'application mobile et la plateforme vidéo
Profitez de décryptages exclusifs, d'analyses rigoureuses et d'investigations étayées

Commentaires

Soyez le premier à ajouter un commentaire

À lire

[Analyse] Joe Biden se retire, voici Kamala Harris

Notre directeur de la rédaction revient sur la démission expresse du Président sortant des Etats-Unis d'Amérique et son probable remplacement par sa vice-présidente, Kamala Harris comme candidate du Parti démocrate face à Donald Trump.

La gauche radicale poursuit sa guerre contre la filière agroalimentaire française

Le Village de l’eau de Melle (Deux-Sèvres) a été l’occasion d’une action massive des écologistes radicaux à la Rochelle dirigée contre les gros producteurs et collecteurs de céréales utilisant les infrastructures du port de La Pallice. Plusieurs centaines d’activistes ont commis de nombreuses dégradations dans la préfecture de Charente-Maritime ce samedi 20 juillet.

Nice : un incendie criminel tue trois enfants

Dans la nuit du mercredi au jeudi 18 juillet, un incendie s’est déclaré à Nice. Le nombre de victimes s’élève à sept personnes dont trois enfants. La piste criminelle est envisagée.

Dernier train pour Benoît Duteurtre

Le monde des lettres françaises pleure la mort prématurée d’un romancier antimoderne, nostalgique d’une France généreuse où la douceur de vivre n’était pas un vain mot. Benoît Duteurtre avait redonné de fort belle façon leurs lettres de noblesse aux trains, aux vaches, à l’opérette et aux plages normandes.

Enfance en danger : Karl Zéro, Mathieu Bock-Côté et Najat Vallaud-Belkacem au menu d’OMERTA

Le cinquième numéro papier d’OMERTA , d'ores et déjà disponible en kiosque, frappe fort en abordant des thématiques trop souvent taboues, des scandales volontiers mis sous le boisseau, en lien avec l’avenir de nos enfants.

À Voir

Iran : retour d'expérience sur CNews de Régis Le Sommier

Débat entre Régis Le Sommier et BHL