Culture

Mike Horn, le célèbre aventurier privé de médaille

La lecture des articles est réservée aux abonnés

 
Sa philosophie de vie force le respect, pourtant, c'est un autre aspect du passé de l’explorateur que les reporters Jacqueline Dubuis, Corinne Portier et Caroline Dumay ont choisi de traiter dans leur documentaire diffusé sur RTS, Mike Horn, la face cachée de l’aventurier. Bien qu’il se soit justifié dans un communiqué de presse sur sa chaîne YouTube, le documentaire continue de sévir. Le célèbre aventurier a été privé de la médaille de l’ordre d’Ikhamanga en raison de son engagement au sein du bataillon 101 des Forces de défense sud-africaines. 
 
En enquêtant sur son passé militaire, qu’il n’a jamais caché, les trois journalistes sont tombées des nues. Elles accusent Mike Horn d’avoir fait partie d’un bataillon criminel, réputé pour son efficacité au combat. 
 
Un bataillon réputé “sanglant” 
 
Le bataillon 101 est décrit comme « une unité de contre-insurrection, spécialisée dans la traque et l’élimination de l’ennemi ». En effet, il s’agit bien d’un passé militaire. Elles ajoutent « On y pratique concrètement une sorte de chasse à l’homme ». Elles obtiennent un entretien avec le principal intéressé qui leur explique « que c’était la guerre ». Elles restent sceptiques, encore faut-il que ces journalistes comprennent « ce qu’est la guerre ». 
 
Remettons les choses dans leur contexte. Mike Horn est né en 1966 en Afrique du Sud. Cette même année, en Angola, la South West African People’s Organization (SWAPO) déclare la guerre à l’Afrique du Sud et ses alliés pour mettre fin à la colonisation portugaise. Le conflit s’inscrit dans un contexte de Guerre Froide entre les États-Unis et l’URSS. Des tensions prennent place dans les pays en développement qui sont soutenus par des régimes soit pro-occidentaux, soit pro-soviétiques, le continent Africain ne fait pas exception. Le gouvernement sud-africain va participer à cette guerre en soutenant les forces portugaises alliées des États-Unis, la SWAPO quant à elle, sera soutenue par l’URSS et Cuba. 
 
Le service militaire étant …

Laurine Gaubour

Soutenez un média 100% indépendant

Pour découvrir la suite, souscrivez à notre offre de pré-abonnement

Participez à l'essor d'un média 100% indépendant
Accédez à tous nos contenus sur le site, l'application mobile et la plateforme vidéo
Profitez de décryptages exclusifs, d'analyses rigoureuses et d'investigations étayées

Commentaires

MARTINET Nathalie

Il y a 10 mois

Signaler

1

Cet homme est magnifique. Une âme pure dans ce monde de fous. Si tous les humains étaient comme lui il n’y aurait plus de guerre.

Jean-Jacques Delahaye

Il y a 10 mois

Signaler

2

Merci de faire ressortir des "héros" qui n’ont cure des qu’en-dira-t-on…

ghislain adnet

Il y a 11 mois

Signaler

2

a l'aune du wokistant absolument personne ne peut briller

philippe paternot

Il y a 11 mois

Signaler

2

facho, néonazi, à ostraciser dans ce monde wokiste, on ne doit pas l'écouter, la liberté d'opinion est réservée aux seuls "progressistes"

Eric EXTIER

Il y a 11 mois

Signaler

3

"Trouver la Paix après la guerre". Un objectif qui devrait s'appliquer à l'Ukraine.

À lire

[Éditorial] Nouvelle-Calédonie : le dégel du corps électoral s’impose

Après trois échecs référendaires, les indépendantistes kanaks, soutenus et encouragés par des puissances étrangères, tentent de s’opposer au dégel du corps électoral en Nouvelle-Calédonie. Un jusqu’au boutisme qui s’oppose à la volonté de la majorité des Néo-Calédoniens, soucieux de perpétuer les liens tissés depuis 1853 dans le respect des traditions de cet archipel du Pacifique.

[Éditorial] Attaque de l’Iran contre Israël : le monde retient son souffle…

Pour sa riposte, inévitable après la destruction de son consulat à Damas, l’Iran, pensait-on, utiliserait ses « proxy », le Hezbollah au Liban, les milices chiites en Irak ou les Houthis en Mer Rouge pour se venger d’Israël. Rien de tout cela ne s’est produit.

Jeux Olympiques : une douche froide pour les hôtels parisiens

La période des Jeux Olympiques était censée être synonyme de franc succès pour les hôtels. A 120 jours de l’événement de l’année, de nombreuses chambres restent encore inoccupées pour l’occasion. Des prix exorbitants semblent freiner les clients. Les hôtels enclenchent la marche arrière et commencent à baisser leur prix.

CETA : le point sur ce dossier après le rejet du traité de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada par le Sénat français

Le gouvernement français est gêné aux entournures par le rejet au Sénat du traité de libre-échange entre l’UE et le Canada, déjà entré provisoirement en vigueur et ratifié par l’ancienne Assemblée nationale. Une initiative communiste qui risque fort de revenir en débat fin mai à l’Assemblée nationale par le biais d’une niche parlementaire.

Obus nord-coréens sur front ukrainien : le cadeau de Kim à Poutine

La grande presse l’avait évoqué, OMERTA l’a constaté, ce sont bien des obus fabriqués en Corée du Nord qui ont en partie assuré l’approvisionnement de l’artillerie russe pilonnant les troupes ukrainiennes, comme le raconte Régis Le Sommier dans le quatrième numéro de notre magazine disponible en kiosque dès le jeudi 8 février.

À Voir

Iran : retour d'expérience sur CNews de Régis Le Sommier

Débat entre Régis Le Sommier et BHL