Politique

Le scandale Raphaël Arnault, le député antifa

La lecture des articles est réservée aux abonnés

C’est un étrange passage de témoin qui s’est déroulé en ce début de mois de juillet à l’extrême gauche de l’échiquier politique. Pourtant saluée par la presse de gauche, de Libération au Monde, la mort à Nantes de Julien Terzics d’un cancer foudroyant à l’âge de 55 ans est passée largement inaperçue en dehors de quelques cercles d’initiés. Depuis la fin des années 1980, il était une figure reconnue de la mouvance antifa parisienne, fondateur des Reds Warriors qui s’opposaient aux skinheads de Serge Ayoub, responsable du service d’ordre du groupe de rock alternatif Bérurier noir, actif de 1983 à 1989, ou encore patron depuis 2006 du bar Le Saint-Sauveur, situé rue des Panoyaux dans le 20e arrondissement. Son positionnement « rouge et noir » s’apparentait à l’anarcho-communisme. 

La mouvance antifa est la continuation de la mouvance autonome par d’autres moyens. Nulle mythologie terroriste, nulle nostalgie d’Action directe mais une fascination malsaine pour l’ultraviolence, ripolinée en lutte antifasciste. De concerts en beuverie, d’attaques plus ou moins lâches en provocations sur les réseaux sociaux, les antifas font partis du paysage militant parisien depuis les années 1990. Souvent très jeunes, ils furent longtemps hébergé par le Lycée autogéré de Paris, situé depuis 1982 rue de Vaugirard dans le XVe arrondissement et longtemps dirigé par le frère, accusé de révisionnisme, de Daniel Cohn-Bendit. 

L’affaire Clément Méric 


En 2013, les antifas tiennent leur martyr avec la mort tragique du jeune Clément Méric, né en 1994, lors d’une rixe avec militants radicaux de droite dans le VIIIe arrondissement de Paris. Il est membre du collectif Action antifasciste Paris-Banlieue, fondé en 2008 et dont les membres fréquentent assidument le bar Le Saint-Sauveur de Julien Terzics.

Raphaël Arnault, pour sa part, est né le 8 janvier 1985 à Lyon, ville où dès les années 1980 des incidents sérieux opposent les organisations d’extrême-gauche et celles de la droite nationale et de …

Antoine Ciney

Soutenez un média 100% indépendant

Pour découvrir la suite, souscrivez à notre offre de pré-abonnement

Participez à l'essor d'un média 100% indépendant
Accédez à tous nos contenus sur le site, l'application mobile et la plateforme vidéo
Profitez de décryptages exclusifs, d'analyses rigoureuses et d'investigations étayées

Commentaires

Soyez le premier à ajouter un commentaire

À lire

La gauche radicale poursuit sa guerre contre la filière agroalimentaire française

Le Village de l’eau de Melle (Deux-Sèvres) a été l’occasion d’une action massive des écologistes radicaux à la Rochelle dirigée contre les gros producteurs et collecteurs de céréales utilisant les infrastructures du port de La Pallice. Plusieurs centaines d’activistes ont commis de nombreuses dégradations dans la préfecture de Charente-Maritime ce samedi 20 juillet.

Nice : un incendie criminel tue trois enfants

Dans la nuit du mercredi au jeudi 18 juillet, un incendie s’est déclaré à Nice. Le nombre de victimes s’élève à sept personnes dont trois enfants. La piste criminelle est envisagée.

Dernier train pour Benoît Duteurtre

Le monde des lettres françaises pleure la mort prématurée d’un romancier antimoderne, nostalgique d’une France généreuse où la douceur de vivre n’était pas un vain mot. Benoît Duteurtre avait redonné de fort belle façon leurs lettres de noblesse aux trains, aux vaches, à l’opérette et aux plages normandes.

États-Unis : J.D. Vance, un possible ticket gagnant pour Donald Trump

Le candidat républicain à la présidence des États-Unis a choisi le jeune sénateur de l’Ohio comme colistier en prévision de son affrontement électoral avec Joe Biden. Issu des classes populaires, ancien du Corps des Marines, écrivain converti au catholicisme, son profil détonne au sein de la classe politique américaine.

Enfance en danger : Karl Zéro, Mathieu Bock-Côté et Najat Vallaud-Belkacem au menu d’OMERTA

Le cinquième numéro papier d’OMERTA , d'ores et déjà disponible en kiosque, frappe fort en abordant des thématiques trop souvent taboues, des scandales volontiers mis sous le boisseau, en lien avec l’avenir de nos enfants.

À Voir

Iran : retour d'expérience sur CNews de Régis Le Sommier

Débat entre Régis Le Sommier et BHL