Politique

Le RN plaide pour le développement de l’Intelligence artificielle au niveau continental

La lecture des articles est réservée aux abonnés

C’est dans les salons de la Maison de l’Amérique latine que ce think tank, animé par les réseaux intellectuels proches du Rassemblement national, avait convié ses invités le lundi 19 juin 2023. Un débat a d’abord opposé le médecin Laurent Alexandre, qui s’autodéfinit comme « libéral et progressiste », au philosophe conservateur Olivier Rey. Pour Laurent Alexandre, l’arrivée du phénomène ChatGPT est une « révolution intellectuelle ». Il évoque quatre scénarios quant à son développement : l’arrivée à un plafond de verre, le progrès rapide, l’atteinte du stade de l’intelligence artificielle généralisée et l’arrivée de la super-intelligence, qui entrainerait un changement anthropologique. 

À défaut de savoir si nous entrons dans un nouveau siècle des Lumières ou dans une dystopie, il est bon de noter qu’en réaction, 38 % des Américains sont favorables à l’eugénisme. Cette accélération des choses depuis novembre dernier nous a fait rentrer dans une phase d’hystérie, d’où la difficulté de mener un débat raisonnable. Pour Laurent Alexandre, « nous ne sommes qu’à quelques pas de l’Intelligence artificielle générale ». Il déplore que les partis politiques s’en soient désintéressés : la NUPES a peur de la science et les macronistes de ses conséquences sociales. Finalement, force est de constater selon lui qu’au sein de la vie politique française, c’est au RN qu’on y réfléchit le plus. 

Pour le philosophe Olivier Rey, l’Intelligence artificielle devient de plus en plus indispensable pour se frayer un chemin vers l’avenir. Nous sommes donc, selon lui, pris aujourd’hui entre Charybde et Scylla, entre un risque externe, celui de la marginalisation technologique et un risque interne, celui de la paupérisation des cols blancs. Il rappelle qu’aux États-Unis, pour des raisons de santé et d’intellect, 70% d’une classe d’âge est inapte au service militaire. 

Renouer avec la culture générale

Pour Laurent Alexandre, les enfants doivent donc passer une heure par jour sur GPT4 afin …

Jérôme besnard

Soutenez un média 100% indépendant

Pour découvrir la suite, souscrivez à notre offre de pré-abonnement

Participez à l'essor d'un média 100% indépendant
Accédez à tous nos contenus sur le site, l'application mobile et la plateforme vidéo
Profitez de décryptages exclusifs, d'analyses rigoureuses et d'investigations étayées

Commentaires

Daniel-Yves Taupenas

Il y a 10 mois

Signaler

0

..

À lire

« La question des mineurs victimes d’abus sexuels devrait constituer une priorité de politique publique »

Un entretien d’OMERTA avec Béatrice Brugère, secrétaire générale du Syndicat Unité Magistrats, auteur du livre "Justice : la colère qui monte" (L’Observatoire) et Delphine Blot, magistrate.

Enfance en danger : Karl Zéro, Mathieu Bock-Côté et Najat Vallaud-Belkacem au menu d’OMERTA

Le cinquième numéro papier d’OMERTA , d'ores et déjà disponible en kiosque, frappe fort en abordant des thématiques trop souvent taboues, des scandales volontiers mis sous le boisseau, en lien avec l’avenir de nos enfants.

Emmanuel Macron a déroulé le tapis rouge à Volodymyr Zelensky

Accueil en Normandie, honneurs militaires aux Invalides, discours à l’Assemblée nationale… Rien n’était trop bon trop beau pour encenser le controversé président ukrainien qui souhaite voir les occidentaux augmenter fortement leur soutien à sa croisade défensive contre les Russes.

Quand le général de Gaulle refusait de commémorer le 6 Juin 1944

Si depuis trente ans, les commémorations des principaux anniversaires du débarquement anglo-américain sur les côtes normandes sont orchestrées, et parfois instrumentalisées, par les Présidents de la République française, il n’en a pas toujours été le cas.

Europe : à quelques jours des élections, la grogne des agriculteurs ne retombe pas

Dans cette semaine préélectorale, les agriculteurs européens se mobilisent, des Pyrénées à Bruxelles pour défendre leurs intérêts et alerter l’opinion. En France c’est le syndicat Coordination rurale qui demeure le plus mobilisé, la FNSEA restant en retrait.

À Voir

Iran : retour d'expérience sur CNews de Régis Le Sommier

Débat entre Régis Le Sommier et BHL