Géopolitique

Le patron de l’armée ukrainienne Valeriy Zaluzhny a-t-il été blessé près de Kherson ?

Alors que les troupes ukrainiennes se sont repliées hors de Bakhmout, après 10 mois de combats acharnés, il apparait que leur chef, le général Valeriy Zaluzhny, aurait été blessé à la tête, selon un article de l’agence de presse RIA Novosti publié ce mercredi 24 mai. La rumeur court enffet : Valeriy Zaluzhny n'a plus été vu depuis une dizaine de jours, alors qu’il communique habituellement régulièrement sur les réseaux. C’est surtout son absence au sommet de l’OTAN le 10 mai dernier qui interroge. Côté OTAN, on explique que cette absence par une « situation opérationnelle complexe » dans le pays. RIA Novosti s’appuie sur le témoignage des services de sécurité russes, qui eux-mêmes affirment détenir l’information de sources ukrainiennes. Le général aurait subi « une blessure cranio-cérébrale fermée et de multiples blessures par éclats d'obus à la suite d'une attaque au missile contre un poste de commandement près du village de Posad-Pokrovskoye dans la région de Kherson début mai » Il serait actuellement dans un hôpital militaire de Kiev, il vivra, « mais ne pourra pas faire son travail », rapporte RIA Novosti. 
 
Kiev dément 
 
Dans un tweet, le secrétaire du Conseil de sécurité nationale et de défense de l'Ukraine, Oleksiy Danilov, a démenti dans la foulée les affirmations des médias d'État russes. « Le 24.05.2023, à 10h00, lors de la réunion du Quartier Général, le Président de l'Ukraine, commandant en Chef Suprême des Forces Armées de l'Ukraine, Volodymyr Zelensky, a entendu les rapports du Commandant en Chef des armées ukrainiennes Valerii Zaluzhnyi et d'autres membres du Quartier Général », a-t-il affirmé, avec un clin d’œil. Pour preuve, une vidéo de quelques secondes, postée sur les réseaux pro-ukrainien jeudi 25 mai, le montre souriant, assis à un bureau. 
 
Homme de poigne, respecté par ses ennemis
 
Le charismatique commandant en chef des forces armées ukrainiennes est un homme adulé par ses pairs et respectés par les Russes. Il est l’artisan de la résistance militaire à la Russie depuis février 2022, et notamment de la contre-offensive du mois de septembre 2022 qui a permis la reconquête des villes de Kharkiv et Kherson. Un succès qui lui a valu la Une du magazine Time fin septembre. Personnalité militaire de premier plan, le général Zaluzhnyi fait régulièrement l’interface avec ses homologues occidentaux. Début avril, il rencontrait ainsi le chef d’État-Major des armées françaises, le général Thierry Burkhard. Un entretien « fructueux » sur la situation militaire, a commenté Valeriy Zaluzhnyi sur son canal Telegram, assurant que « les forces armées ukrainiennes sont prêtes à partager leur expérience avec leurs partenaires dans la conduite d'une guerre de grande envergure ». 
 
Originairement formé dans l’armée soviétique, le général Zaluzhnyi est dépeint comme un fin stratège, conscient des enjeux, des forces et des faiblesses de son armée. On lui prête une grande admiration pour Le chef d’État-Major de l'armée russe, le général Valery Gerasimov, devenu en janvier le commandant des troupes d’invasion de l’Ukraine.

Mayeul Chemilly

Soutenez un média 100% indépendant

Pour découvrir la suite, souscrivez à notre offre de pré-abonnement

Participez à l'essor d'un média 100% indépendant
Accédez à tous nos contenus sur le site, l'application mobile et la plateforme vidéo
Profitez de décryptages exclusifs, d'analyses rigoureuses et d'investigations étayées

Commentaires

PHILIPPE SOUCHET

Il y a 11 mois

Signaler

0

Andorre et Monaco me semblent des objectifs trop ambitieux ! San Marino ou le Liechenstein, peut-être ?

Martine Lepage

Il y a 1 ans

Signaler

1

Si l'armée ukrainienne est prête à partager son expérience sur la tenue d'une guerre de grande envergure, la France est sauvée, elle aura peut être la chance de tenir terre à la Principaute d'Andorre ou de Monaco...

À lire

Europe : le RN accélère la recomposition des droites européennes au détriment de l’AFD

L’exclusion des Allemands de l’AFD du groupe commun avec le RN et la Lega au Parlement européen peut faciliter la constitution d’un groupe souverainiste unique après les prochaines élections européennes prévues le 9 juin.

Emmanuel Macron peine à rassurer les agriculteurs

De l’avis de beaucoup d’observateurs, Emmanuel Macron a rapidement mis sous le boisseau la crise agricole, étant incapable de la régler. L’Élysée mise sur un succès de la FNSEA lors des prochaines élections aux chambres d’agriculture pour garder le contrôle de ce secteur économique en pleine mutation, quitte à laisser la révolte gronder dans les campagnes françaises.

Cinéma Omar Sy à Trappes : c’est Renoir qu’on assassine

La ville de Trappes (Yvelines) a décidé de rebaptiser le cinéma municipal du nom de l’acteur au prétexte qu’il soit natif de la commune. En faisant cela, le maire socialiste Ali Rabeh, proche de Benoit Hamon, et son conseil municipal remisent au placard Jean Renoir, inoubliable réalisateur de « La Grande Illusion » et de « La Règle du jeu ».

Jeux Olympiques : une douche froide pour les hôtels parisiens

La période des Jeux Olympiques était censée être synonyme de franc succès pour les hôtels. A 120 jours de l’événement de l’année, de nombreuses chambres restent encore inoccupées pour l’occasion. Des prix exorbitants semblent freiner les clients. Les hôtels enclenchent la marche arrière et commencent à baisser leur prix.

Obus nord-coréens sur front ukrainien : le cadeau de Kim à Poutine

La grande presse l’avait évoqué, OMERTA l’a constaté, ce sont bien des obus fabriqués en Corée du Nord qui ont en partie assuré l’approvisionnement de l’artillerie russe pilonnant les troupes ukrainiennes, comme le raconte Régis Le Sommier dans le quatrième numéro de notre magazine disponible en kiosque dès le jeudi 8 février.

À Voir

Iran : retour d'expérience sur CNews de Régis Le Sommier