Économie

France : le gouvernement cherche des réponses à l’aggravation des déficits publics

La lecture des articles est réservée aux abonnés

L’INSEE a estimé que le déficit public de la France atteignait, pour l’année 2023, pas moins de 5,5 % du PIB, alors que le gouvernement avait qu’il se limiterait à 4,9 %. En 2022, le déficit constaté était déjà de 4,8 % du PIB. Le dérapage est important aux yeux des spécialistes des finances publiques. Du doublement des franchises sur les médicaments instauré en cette fin de mois de mars à une nouvelle réforme du chômage, le gouvernement française n’exclue aucune piste pour tenter de limiter les déficits et se conformer aux critères d’orthodoxie budgétaire prescrits par Bruxelles. 

C’est la troisième fois depuis 2017 qu’un gouvernement formé par Emmanuel Macron souhaite mettre sur les rails une réforme du système d’assurance-chômage. Le nouveau Premier ministre Gabriel Attal vient de se prononcer en faveur d’une réduction de la durée d’indemnisation des chômeurs. Elle pourrait être réduite à 12 mois seulement contre 18 aujourd’hui. Le syndicats professionnels sont évidemment vent debout contre une telle évolution.

Bruno Le Maire met la pression sur les collectivités territoriales


Les collectivités territoriales devraient également être sollicitées pour participer au redressement des comptes publics, toujours selon Bruno Le Maire. Le ministre de l’Économie et des Finances a pointé l’absentéisme des fonctionnaires territoriaux et la complexité des strates administratives qui se sont empilées avec le temps. Mais les discussions sont houleuses entre Bercy et l’Association des maires de France (AMF) présidée par David Lisnard, qui estime que l’État est en partie responsable du manque de moyens financiers des communes,  dont la situation budgétaire s’est sensiblement dégradée ces dernières années. 

Bruno Le Maire, qui n’a pas renoncé à une ambition présidentielle à l’horizon 2027, sait qu’il entre désormais dans une zone de turbulence politique et se retrouve sous le feu des diverses oppositions qui lui reprochent t soit de ne pas être assez social soit de n’être pas assez …

Jérôme Besnard

Soutenez un média 100% indépendant

Pour découvrir la suite, souscrivez à notre offre de pré-abonnement

Participez à l'essor d'un média 100% indépendant
Accédez à tous nos contenus sur le site, l'application mobile et la plateforme vidéo
Profitez de décryptages exclusifs, d'analyses rigoureuses et d'investigations étayées

Commentaires

philippe paternot

Il y a 3 semaines

Signaler

0

couper les subventions aux associations anti-française, les contributions à l'ue anti-française, le pognon de dingue versé à zélinsky, sa banque aux caraibes vous remercie, etc.

À lire

[Analyse] États-Unis : le Congrès va débloquer 61 milliards de dollars pour l’Ukraine

La Chambre des représentants des États-Unis a dégagé une majorité pour voter 61 milliards pour l’Ukraine, 13 milliards pour Israël et 8 milliards pour Taïwan. Zelensky et Netanyahu se félicitent de cette décision qui financera, non sans arrière-pensées, leurs opérations militaires mais également le complexe militaro-industriel américain.

Perpignan : Éric Naulleau parraine le premier Printemps de la liberté d’expression

Est-on encore libre de s’exprimer en France où se heurte-on à diverses formes de censure dès lors que l’on critique le wokisme ou l’islamisme ? C’est l’interrogation que formulent chacun à leur façon les invités du premier Printemps de la liberté d’expression organisé au Palais des Congrès de Perpignan du 3 au 5 mai par le Centre Méditerranéen de Littérature. Une initiative salutaire qui rassemble Michel Onfray, Henri Guaino, Jean Sévillia, Georges Fenech, Boualem Sansal ou encore Alain de Benoist.

[Éditorial] Nouvelle-Calédonie : le dégel du corps électoral s’impose

Après trois échecs référendaires, les indépendantistes kanaks, soutenus et encouragés par des puissances étrangères, tentent de s’opposer au dégel du corps électoral en Nouvelle-Calédonie. Un jusqu’au boutisme qui s’oppose à la volonté de la majorité des Néo-Calédoniens, soucieux de perpétuer les liens tissés depuis 1853 dans le respect des traditions de cet archipel du Pacifique.

Jeux Olympiques : une douche froide pour les hôtels parisiens

La période des Jeux Olympiques était censée être synonyme de franc succès pour les hôtels. A 120 jours de l’événement de l’année, de nombreuses chambres restent encore inoccupées pour l’occasion. Des prix exorbitants semblent freiner les clients. Les hôtels enclenchent la marche arrière et commencent à baisser leur prix.

Obus nord-coréens sur front ukrainien : le cadeau de Kim à Poutine

La grande presse l’avait évoqué, OMERTA l’a constaté, ce sont bien des obus fabriqués en Corée du Nord qui ont en partie assuré l’approvisionnement de l’artillerie russe pilonnant les troupes ukrainiennes, comme le raconte Régis Le Sommier dans le quatrième numéro de notre magazine disponible en kiosque dès le jeudi 8 février.

À Voir

Iran : retour d'expérience sur CNews de Régis Le Sommier

Débat entre Régis Le Sommier et BHL