Politique

Europe : le RN accélère la recomposition des droites européennes au détriment de l’AFD

La lecture des articles est réservée aux abonnés

C’est à Prague ce jeudi 23 mai que le groupe Identité et démocratie a acté l’exclusion des Allemands de l’AFD. Seuls les Autrichiens, les Estoniens et les flamands s’y sont opposés. Dans cette démarche, le RN a obtenu le soutien de la Lega italienne, des Hollandais et des Tchèques. Une énième sortie provocatrice de la tête de liste allemande, Maximilian Krah, relativisant l’engagement dans la SS durant la Seconde Guerre mondiale, a convaincu Marine Le Pen d’aller à la rupture. La chef de file des députés RN avait déjà peu goûté son soutien passé à Éric Zemmour. Sans oublier les contacts informels de l’AFD avec certains néonazis ou leur position en faveur de l’indépendance de Mayotte. 

Le 19 mai déjà, le discours de Marine Le Pen à Madrid pour le congrès du parti espagnol Vox avait été très commenté. En effet ce parti, qui avait pour l’occasion mobilisé 10 000 militants et convié le nouveau président argentin Javier Milei, est membre d’ECR le groupe des conservateurs européens rival du groupe Identité et démocratie. Un groupe volontiers atlantiste, dominé par le parti de Giorgia Meloni et par les Polonais du PIS . Un groupe politique qui accueille en son sein le parti Reconquête d’Éric Zemmour. 

Vers un groupe unique au Parlement européen


Il est donc parfaitement envisageable de voir naître au lendemain du 9 juin, jour des élections au Parlement européen, un groupe souverainiste où le RN, Fratelli d’Italia, le PIS et le Fidesz de Viktor Orban joueraient les premiers rôle, quitte à tolérer certaines divergences géopolitiques et à conserver des partis politiques européens distincts. 

Néanmoins, Giorgia Meloni, cheffe postfasciste du gouvernement italien, fait habilement remarquer qu’elle pourrait tout aussi bien quitter ECR pour rejoindre le PPE, c’est-à-dire le centre droit auquel adhère le parti Les Républicains (LR) dont la tête de liste pour ces élections est François-Xavier Bellamy. Il faut des élus dans sept pays de l’Union européenne différents pour pouvoir …

Jérôme Besnard

Soutenez un média 100% indépendant

Pour découvrir la suite, souscrivez à notre offre de pré-abonnement

Participez à l'essor d'un média 100% indépendant
Accédez à tous nos contenus sur le site, l'application mobile et la plateforme vidéo
Profitez de décryptages exclusifs, d'analyses rigoureuses et d'investigations étayées

Commentaires

Florian Verga

Il y a 2 semaines

Signaler

0

Dire que le RN, le PIS et Fratelli d'Italia sont des partis souverainistes est un non-sens ^^"

serge Bénaben

Il y a 2 semaines

Signaler

0

Par le passé MLP a reproché au leader de l'AFD d'avoir soutenu E.ZEMMOUR.Aujourd'hui elle quitte le groupe I et D pour rjoindre ECR ou se tro E.ZEMMOUR Allez comprendre!!!uve

Pierre-Paul SALEZ

Il y a 2 semaines

Signaler

0

L'art de se tirer une balle dans le pied pour le plus grand profit de la bien pensance. La girouette a encore frappé: pauvre lePen,

À lire

« La question des mineurs victimes d’abus sexuels devrait constituer une priorité de politique publique »

Un entretien d’OMERTA avec Béatrice Brugère, secrétaire générale du Syndicat Unité Magistrats, auteur du livre "Justice : la colère qui monte" (L’Observatoire) et Delphine Blot, magistrate.

Enfance en danger : Karl Zéro, Mathieu Bock-Côté et Najat Vallaud-Belkacem au menu d’OMERTA

Le cinquième numéro papier d’OMERTA , d'ores et déjà disponible en kiosque, frappe fort en abordant des thématiques trop souvent taboues, des scandales volontiers mis sous le boisseau, en lien avec l’avenir de nos enfants.

Emmanuel Macron a déroulé le tapis rouge à Volodymyr Zelensky

Accueil en Normandie, honneurs militaires aux Invalides, discours à l’Assemblée nationale… Rien n’était trop bon trop beau pour encenser le controversé président ukrainien qui souhaite voir les occidentaux augmenter fortement leur soutien à sa croisade défensive contre les Russes.

Quand le général de Gaulle refusait de commémorer le 6 Juin 1944

Si depuis trente ans, les commémorations des principaux anniversaires du débarquement anglo-américain sur les côtes normandes sont orchestrées, et parfois instrumentalisées, par les Présidents de la République française, il n’en a pas toujours été le cas.

Europe : à quelques jours des élections, la grogne des agriculteurs ne retombe pas

Dans cette semaine préélectorale, les agriculteurs européens se mobilisent, des Pyrénées à Bruxelles pour défendre leurs intérêts et alerter l’opinion. En France c’est le syndicat Coordination rurale qui demeure le plus mobilisé, la FNSEA restant en retrait.

À Voir

Iran : retour d'expérience sur CNews de Régis Le Sommier

Débat entre Régis Le Sommier et BHL