Société

Édito : Hausse inquiétante de la délinquance

La lecture des articles est réservée aux abonnés

La transparence gouvernementale en la matière est louable, mais les données révélées sont inquiétantes pour l’avenir du pays. Le Service statistique ministériel de la sécurité intérieure (SSMSI), qui dépend du ministère de l’Intérieur, détenu par Gérald Darmanin, vient de publier les chiffres relatif à la délinquance constatée en France au cours de l’année 2022. Autant dire d’entrée qu’ils ne sont pas brillants si l’on passe en revue les 18 indicateurs pris en compte. On saluera néanmoins la transparence des autorités.
 
Le nombre de victimes d’homicides est en hausse de 9 % l’an dernier après une hausse de 7 % l’année précédente. En matière de consommation de produits stupéfiants, il faut se rappeler que la hausse avait été très importante en 2021 du fait de la mise en place des amendes forfaitaires délictuelles censées désengorger les tribunaux : plus 38 %. En 2022, la hausse s’est confirmée de façon significative avec 14 % de mis en cause supplémentaires. Du côté des mis en cause pour trafic de drogue, notons une augmentation de 5 % en 2022 après une hausse de 13 % en 2021. Pour ce qui est des escroqueries, autre fléau du temps, on constate malheureusement encore une augmentation de 8 % cette année, après 14 % l’année précédente.
 

Dégradation de la plupart des indices

 
Si l’on se place sur le plan des atteintes aux personnes, le nombre de cas de coups et blessures volontaires dont été victimes les plus de quinze ans recensés par la police nationale et la gendarmerie a augmenté de 15 % en France l’an dernier. Pour ce qui est des cas de victimes de violence intrafamiliales, on note même une progression de 17 % sur l’année 2022. Concernant les agressions sexuelles, la hausse enregistrée l’an dernier est de 11 %. Elle avait été de 33 % l’année précédente ! Pour les cas spécifiques de viols, la hausse est de 12 % l’an dernier. Enfin, notons que les vols sans violence (dont les cambriolages en l’absence des occupants), en net recul durant la pandémie, « s’accroissent …

Jérôme Besnard

Soutenez un média 100% indépendant

Pour découvrir la suite, souscrivez à notre offre de pré-abonnement

Participez à l'essor d'un média 100% indépendant
Accédez à tous nos contenus sur le site, l'application mobile et la plateforme vidéo
Profitez de décryptages exclusifs, d'analyses rigoureuses et d'investigations étayées

Commentaires

Soyez le premier à ajouter un commentaire

À lire

[Analyse] Joe Biden se retire, voici Kamala Harris

Notre directeur de la rédaction revient sur la démission expresse du Président sortant des Etats-Unis d'Amérique et son probable remplacement par sa vice-présidente, Kamala Harris comme candidate du Parti démocrate face à Donald Trump.

[Éditorial] La France parlementaire à l’arrêt, Emmanuel Macron seul aux commandes

Faute de majorité parlementaire et prétextant l’ouverture des Jeux Olympiques, le Président de la République a renvoyé la formation d’un nouveau gouvernement à la mi-août. En attendant, Gabriel Attal et son équipe démissionnaire continuent d’expédier les affaires courantes. La situation est inédite mais pas sans solutions.

La gauche radicale poursuit sa guerre contre la filière agroalimentaire française

Le Village de l’eau de Melle (Deux-Sèvres) a été l’occasion d’une action massive des écologistes radicaux à la Rochelle dirigée contre les gros producteurs et collecteurs de céréales utilisant les infrastructures du port de La Pallice. Plusieurs centaines d’activistes ont commis de nombreuses dégradations dans la préfecture de Charente-Maritime ce samedi 20 juillet.

Dernier train pour Benoît Duteurtre

Le monde des lettres françaises pleure la mort prématurée d’un romancier antimoderne, nostalgique d’une France généreuse où la douceur de vivre n’était pas un vain mot. Benoît Duteurtre avait redonné de fort belle façon leurs lettres de noblesse aux trains, aux vaches, à l’opérette et aux plages normandes.

Enfance en danger : Karl Zéro, Mathieu Bock-Côté et Najat Vallaud-Belkacem au menu d’OMERTA

Le cinquième numéro papier d’OMERTA , d'ores et déjà disponible en kiosque, frappe fort en abordant des thématiques trop souvent taboues, des scandales volontiers mis sous le boisseau, en lien avec l’avenir de nos enfants.

À Voir

Iran : retour d'expérience sur CNews de Régis Le Sommier

Débat entre Régis Le Sommier et BHL