Géopolitique

Diplomatie : le net recul de la France

La lecture des articles est réservée aux abonnés

The Lowy Institute est un think-tank australien indépendant fondé en 2003 par Frank Lowy et basé à Sidney. Il publie chaque année une très sérieuse étude sur les réseaux diplomatiques des différents États du globe. La Chine reste en tête du nouveau classement, devant les États-Unis. L’Empire du Milieu domine ainsi la diplomatie mondiale en termes de moyens depuis 2019. Mais la France recule cette fois de la troisième à la cinquième place, alors qu’elle fut longtemps deuxième du classement derrière les USA. La Turquie et le Japon occupent désormais les troisièmes et les quatrièmes places mondiales. Rien d’étonnant selon les diplomates français que nous avons contactés. 

« Plutôt que des ambassades, Paris a fermé un certain nombre de postes consulaires, par souci budgétaire principalement », nous détaille sous couvert d’anonymat un consul général en poste dans un pays de l’Union européenne. « Fermer des consulats a été un mauvais calcul alors qu’il n’y a jamais eu autant de Français installés à l’étranger », poursuit-il. De fait, « le décalage entre les ambitions du Quay d’Orsay et les moyens dont il dispose est plus visible que jamais « , lâche-t-il pour terminer, visiblement dépité par la situation. 

Fin programmée du corps diplomatique


Cette mauvaise nouvelle ajoute au malaise régnant au sein du ministère des Affaires étrangères depuis la décision d’Emmanuel Macron en avril 2022 de la fin programmée du corps diplomatique (conseillers des affaires étrangères et ministres plénipotentiaires) qui avait entraîné une vague de protestation sans précédent parmi les diplomates français, soucieux de préserver un savoir-faire et un rayonnement remontant à l’Ancien régime. Rappelons que le français fut très longtemps la langue de travail privilégiée de la diplomatie européenne puis mondiale. 

La progression de la Turquie illustre bien, par comparaison, la stratégie néo-ottomane mise en place par Recep Tayyip Erdogan. Un stratégie à nettes visées impériales en direction de l’Asie …

Jacques Cognerais

Soutenez un média 100% indépendant

Pour découvrir la suite, souscrivez à notre offre de pré-abonnement

Participez à l'essor d'un média 100% indépendant
Accédez à tous nos contenus sur le site, l'application mobile et la plateforme vidéo
Profitez de décryptages exclusifs, d'analyses rigoureuses et d'investigations étayées

Commentaires

Pascal MAS

Il y a 1 mois

Signaler

0

Il est urgent de fermer les ambassades de France totalement inutiles dans les pays de l'UE/Schengen

philippe paternot

Il y a 1 mois

Signaler

0

il faut une ligne bien définie et non changeante au gré des humeurs d'un président

À lire

Perpignan : Éric Naulleau parraine le premier Printemps de la liberté d’expression

Est-on encore libre de s’exprimer en France où se heurte-on à diverses formes de censure dès lors que l’on critique le wokisme ou l’islamisme ? C’est l’interrogation que formulent chacun à leur façon les invités du premier Printemps de la liberté d’expression organisé au Palais des Congrès de Perpignan du 3 au 5 mai par le Centre Méditerranéen de Littérature. Une initiative salutaire qui rassemble Michel Onfray, Henri Guaino, Jean Sévillia, Georges Fenech, Boualem Sansal ou encore Alain de Benoist.

[Éditorial] Nouvelle-Calédonie : le dégel du corps électoral s’impose

Après trois échecs référendaires, les indépendantistes kanaks, soutenus et encouragés par des puissances étrangères, tentent de s’opposer au dégel du corps électoral en Nouvelle-Calédonie. Un jusqu’au boutisme qui s’oppose à la volonté de la majorité des Néo-Calédoniens, soucieux de perpétuer les liens tissés depuis 1853 dans le respect des traditions de cet archipel du Pacifique.

Jeux Olympiques : une douche froide pour les hôtels parisiens

La période des Jeux Olympiques était censée être synonyme de franc succès pour les hôtels. A 120 jours de l’événement de l’année, de nombreuses chambres restent encore inoccupées pour l’occasion. Des prix exorbitants semblent freiner les clients. Les hôtels enclenchent la marche arrière et commencent à baisser leur prix.

CETA : le point sur ce dossier après le rejet du traité de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada par le Sénat français

Le gouvernement français est gêné aux entournures par le rejet au Sénat du traité de libre-échange entre l’UE et le Canada, déjà entré provisoirement en vigueur et ratifié par l’ancienne Assemblée nationale. Une initiative communiste qui risque fort de revenir en débat fin mai à l’Assemblée nationale par le biais d’une niche parlementaire.

Obus nord-coréens sur front ukrainien : le cadeau de Kim à Poutine

La grande presse l’avait évoqué, OMERTA l’a constaté, ce sont bien des obus fabriqués en Corée du Nord qui ont en partie assuré l’approvisionnement de l’artillerie russe pilonnant les troupes ukrainiennes, comme le raconte Régis Le Sommier dans le quatrième numéro de notre magazine disponible en kiosque dès le jeudi 8 février.

À Voir

Iran : retour d'expérience sur CNews de Régis Le Sommier