Géopolitique

Départ des ambassadeurs Algérien et Marocain : au Maghreb, la France foulée au pied

« Une semaine noire pour la diplomatie française au Maghreb. Le russe Lavrov débarque en Mauritanie, rappel immédiat de l’ambassadeur d’Algérie à Paris et enfin un communiqué sobre mettant fin à la mission de l’Ambassadeur du Maroc en France », résume dans un tweet Hasni Abidi, directeur du Centre d’études et de recherche sur le monde arabe et méditerranéen (le CERMAM, à Genève). 
 
La situation a en effet de quoi alarmer les observateurs : déjà grandement chahutée en Afrique subsaharienne, la France ne parvient pas à apaiser ses relations avec l’Algérie et le Maroc.
 
Le cas algérien est particulièrement problématique : les gages donnés par Paris en fin d’année dernière n’ont eu aucun effet sur la position l’Alger. Il suffit d’une affaire, l’affaire Amira Bouraoui, pour remettre le feu aux poudres. Amira Bouraoui, ex-figure du Hirak – mouvement d’opposition à l’ancien président Abdelaziz Bouteflika - a quitté illégalement l’Algérie pour la Tunisie où elle a été arrêtée et séquestrée le 3 février.
 
Selon TV5 Monde La militante des droits de l’Homme, détentrice de la nationalité Française, a bénéficié de l’intervention du consulat français de Tunis pour gagner la France, comme le prévoit la procédure de protection de ses ressortissants. Il n’en fallait pas plus pour qu’Alger condamne cette « exfiltration clandestine et illégale », et rappelle son ambassadeur en France, pour « consultation ». Cette échauffourée s’inscrit dans une démarche plus vaste de lutte contre les supposées ingérence et condescendance françaises.        
 
Fin de mission pour l’ambassadeur marocain en France
 
Fin janvier, c’est le Maroc qui mettait fin à la mission de son ambassadeur en France, officiellement pour une réaffectation. En réalité, c’est plutôt l’agacement de Rabat qui aurait causé ce départ, devant la résolution du Parlement européen qui appelle les autorités marocaines à « respecter la liberté de la presse ». 
 
Une résolution que le gouvernement marocain attribut au lobbying de la France… La décision de ne pas renouveler son ambassade est d’ailleurs intervenue le même jour, que l’adoption de la résolution, le 19 janvier dernier. « Cela ne saurait être une simple coïncidence », indique L’Orient Express, relayant le site Medias 24, qui décrit « une annonce aussi sobre et froide que peuvent l'être les colères du Maroc ». 
 
 
Sergueï Lavrov en embuscade
 
Mali, Mauritanie, Maroc, Tunisie, Érythrée… Depuis le début de l’année 2023, le ministre des Affaires étrangères russes Sergueï Lavrov a mis un coup d’accélérateur à l’opération de séduction russe en Afrique. La petite musique qui se dégage de ces déplacements sonne très anti-française, et semble porter ses fruits. Au Soudan, jeudi 9 février, il vantait encore les mérites de Wagner sur le continent.
 
Selon le site mondafrique, au Maroc, l’annonce d’un partenariat avec le géant russe Rosatom portant sur le nucléaire civil avait provoqué la surprise en novembre. Le retrait français de ses anciennes colonies risque alors de laisser l’espace non pas à la souveraineté des peuples, mais à la main mise d’autres puissances étrangères, Chine et Russie en tête.

Mayeul Chemilly

Soutenez un média 100% indépendant

Pour découvrir la suite, souscrivez à notre offre de pré-abonnement

Participez à l'essor d'un média 100% indépendant
Accédez à tous nos contenus sur le site, l'application mobile et la plateforme vidéo
Profitez de décryptages exclusifs, d'analyses rigoureuses et d'investigations étayées

Commentaires

alain CAVROT

Il y a 1 ans

Signaler

0

bien fait...

À lire

Élections européennes : La fiche d’identité d’Europe Démocratie Espéranto

Pour qui allez-vous voter aux élections européennes ? Si vous êtes encore indécis, et même si vous avez fait votre choix, Omerta vous propose une fiche d’identité de toutes les têtes de listes avec leurs principales propositions. Laure Patas d’Illiers représente la liste Europe Démocratie Espéranto. Son programme s’axe principalement sur l’adoption d’une langue commune au sein de l’Europe.

Emmanuel Macron peine à rassurer les agriculteurs

De l’avis de beaucoup d’observateurs, Emmanuel Macron a rapidement mis sous le boisseau la crise agricole, étant incapable de la régler. L’Élysée mise sur un succès de la FNSEA lors des prochaines élections aux chambres d’agriculture pour garder le contrôle de ce secteur économique en pleine mutation, quitte à laisser la révolte gronder dans les campagnes françaises.

Cinéma Omar Sy à Trappes : c’est Renoir qu’on assassine

La ville de Trappes (Yvelines) a décidé de rebaptiser le cinéma municipal du nom de l’acteur au prétexte qu’il soit natif de la commune. En faisant cela, le maire socialiste Ali Rabeh, proche de Benoit Hamon, et son conseil municipal remisent au placard Jean Renoir, inoubliable réalisateur de « La Grande Illusion » et de « La Règle du jeu ».

Jeux Olympiques : une douche froide pour les hôtels parisiens

La période des Jeux Olympiques était censée être synonyme de franc succès pour les hôtels. A 120 jours de l’événement de l’année, de nombreuses chambres restent encore inoccupées pour l’occasion. Des prix exorbitants semblent freiner les clients. Les hôtels enclenchent la marche arrière et commencent à baisser leur prix.

Obus nord-coréens sur front ukrainien : le cadeau de Kim à Poutine

La grande presse l’avait évoqué, OMERTA l’a constaté, ce sont bien des obus fabriqués en Corée du Nord qui ont en partie assuré l’approvisionnement de l’artillerie russe pilonnant les troupes ukrainiennes, comme le raconte Régis Le Sommier dans le quatrième numéro de notre magazine disponible en kiosque dès le jeudi 8 février.

À Voir

Iran : retour d'expérience sur CNews de Régis Le Sommier