Société

[Brève] 2022, année de la christianophobie

- 8-9 janvier, au sanctuaire de Paray-le-Monial, une relique de Jean-Paul II a été volée. Elle n’a jamais été retrouvée.
 
 -16 janvier : En pleine messe à l’Eglise du Saint-Esprit, à Paris, alors que les fidèles recevaient leur communion, un homme crie : « pour Nadia ! », brandit l’hostie que le prête lui a remis, le broie dans sa main puis le jette au sol.
 
-25 janvier : un homme, habillé en djellaba, a été arrêté alors qu’il était entré dans la basilique de Blois. Un couteau et un Coran ont été retrouvés sur lui.
 
-16 février : Benjamin Ledig, un tiktokeur, s’est filmé en train de twerker en crop-top au sein de l’église Saint-Paul-Saint-Louis, à Paris.

  -8 avril : un homme a débarqué en pleine messe dans la cathédrale Saint-Étienne de Toulouse. L’individu avait sur lui un engin explosif artisanal sans système de mise à feu. Le suspect a été interpellé.
 
-24 avril : un prêtre et une religieuse ont été attaqués au couteau dans l’église Saint-Pierre-d’Arène, située à Nice. Les deux victimes ont été blessées et ont survécu.
 
-1er mai : des antifas s’en sont pris à des paroissiens et ont souillé l’extérieur de l’église Notre-Dame des Victoires à Angers.

 -26 juillet : un musulman, qui « accusait l’Eglise d’être raciste », a interrompu une messe à cause de ses hurlements et a cassé 2 dents d’un fidèle en lui mettant un coup de tête. La scène s’est déroulée dans l’église Saint-Germain de Saint-Germain-en-Laye (78). 
  
-10 octobre : Une Chapelle, qui venait d’être restaurée, a été saccagée à Saint-Pol-de-Léon, en Bretagne. 
 
  -15 novembre : des « jeunes gens » ont mis le feu dans la nef de l’église de Pont-de-Chéruy (38). Les dégâts seraient minimes. 
 
 
-20 décembre : l’église de la Trinité, située à Bordeaux, a été dégradée. 17 impacts ont été comptabilisés dans le double vitrage intérieur de l’édifice. 
 
Pour rappel, en 2021, 686 actes christianophobes ont été recensés, soit 49,7% des actes anti-religieux.

La rédaction d'OMERTA

Soutenez un média 100% indépendant

Pour découvrir la suite, souscrivez à notre offre de pré-abonnement

Participez à l'essor d'un média 100% indépendant
Accédez à tous nos contenus sur le site, l'application mobile et la plateforme vidéo
Profitez de décryptages exclusifs, d'analyses rigoureuses et d'investigations étayées

Commentaires

Soyez le premier à ajouter un commentaire

À lire

Diplomatie : le net recul de la France

Encore un recul significatif : la France perd deux places dans le très sérieux classement 2024 des réseaux diplomatiques mondiaux publié par The Lowy Institute. Elle se trouve désormais devancée par la Turquie et le Japon ! Une situation évidemment mal vécue par les diplomates du Quai d’Orsay par ailleurs souvent en butte à l’hostilité de la cellule diplomatique de Élysée.

La recherche française face au défi des coupes de l’État

Dans un décret paru jeudi 22 février au Journal officiel, le gouvernement a acté 10 milliards d’euros de coupes budgétaires. Le ministère de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur est durement touché. Cette annonce risque de retarder les avancées scientifiques françaises, déjà à la traîne.

Ukraine : ces poulets qui venaient du froid

Alors que la crise agricole se poursuit en France à quelques jours de l’ouverture du Salon de l’Agriculture, les poulets venus d’Ukraine refont parler d’eux. La société MHP se dit « choquée » par les attaques françaises à son encontre qui sont pourtant bien fondées. A quelques mois des élections européennes, le poulet ukrainien semble en passe de remplacer le plombier polonais come moteur des préventions souverainistes à l’égard des institutions de Bruxelles.

Le Conseil d’État menace la chaîne CNews : une provocation qui passe mal

La décision de la juridiction administrative suprême accédant à la demande surprenante de Reporters sans frontières de contrôler le pluralisme rédactionnel de la chaîne CNews appartenant à Vincent Bolloré a déclenché de vives réactions dans les rangs des défenseurs du pluralisme politique au sein du paysage médiatique. Quelques explications sur cet effet boomerang.

Obus nord-coréens sur front ukrainien : le cadeau de Kim à Poutine

La grande presse l’avait évoqué, OMERTA l’a constaté, ce sont bien des obus fabriqués en Corée du Nord qui ont en partie assuré l’approvisionnement de l’artillerie russe pilonnant les troupes ukrainiennes, comme le raconte Régis Le Sommier dans le quatrième numéro de notre magazine disponible en kiosque dès le jeudi 8 février.

À Voir

Iran : retour d'expérience sur CNews de Régis Le Sommier

Débat entre Régis Le Sommier et BHL