Enquêtes

Wokipédia : à quoi tient l’apparence d’un consensus ? (3/3)

La lecture des articles est réservée aux abonnés

 Commençons par une brève définition. Sur Wikipédia, une guerre d'édition désigne un conflit entre plusieurs contributeurs qui débouche sur des réécritures successives de tout ou partie d'un article encyclopédique. Ces conflits peuvent éclater dans des domaines très différents. Suivant une page Wikipédia qui répertorie les guerres d'édition les plus futiles[1], on constate qu'il suffit parfois d'interrogations orthographiques (faut-il un accent sur le nom de la ville de Tokyo ?), de rumeurs (Arielle Dombasle est-elle née en 1953 comme l'affirme l'état civil ou en 1958 comme le prétendent certains fans ?) ou de régionalismes (faut-il parler de chicon ou d'endive ?) pour que des utilisateurs cherchent se livrent à de longs combats éditoriaux. Ces débats-ci ont, évidemment, de quoi prêter à sourire. Mais des conflits plus politiques ou idéologiques prennent aussi place sur Wikipédia et ils expliquent les dérives parfois lentes d'articles de la neutralité en direction de prises de positions partisanes. 
 

Histoire d'une modification Wikipédia

 
Avant d'aller en profondeur dans les guerres d'édition, un rappel sur le fonctionnement technique des modifications de l'encyclopédie s'impose. Mis à part pour des pages protégées (nous y reviendrons), tout utilisateur de Wikipédia peut modifier une page. Ce fonctionnement démocratique expose donc le travail encyclopédique à la vulnérabilité de changements intempestifs, de suppressions de paragraphes pertinents ou aux ajouts de fausses informations.

La solution proposée par Wikipédia à ce problème est une « patrouille » d'utilisateurs qui vérifie les contributions récentes. On parle de « Patrouille RC »[2] (RC pour Récentes Contributions). De manière continue, les contributeurs qui patrouillent se relaient pour faire défiler les modifications récentes[3] et éliminer les actes malveillants les plus manifestes. De nombreux outils sont à leur disposition pour filtrer les contributions (tri des modifications par taille, affichage des …

Mos Majorum

Soutenez un média 100% indépendant

Pour découvrir la suite, souscrivez à notre offre de pré-abonnement

Participez à l'essor d'un média 100% indépendant
Accédez à tous nos contenus sur le site, l'application mobile et la plateforme vidéo
Profitez de décryptages exclusifs, d'analyses rigoureuses et d'investigations étayées

Commentaires

Soyez le premier à ajouter un commentaire

À lire

Ukraine : ces poulets qui venaient du froid

Alors que la crise agricole se poursuit en France à quelques jours de l’ouverture du Salon de l’Agriculture, les poulets venus d’Ukraine refont parler d’eux. La société MHP se dit « choquée » par les attaques françaises à son encontre qui sont pourtant bien fondées. A quelques mois des élections européennes, le poulet ukrainien semble en passe de remplacer le plombier polonais come moteur des préventions souverainistes à l’égard des institutions de Bruxelles.

Elections Européennes : LR veut reconquérir l’électorat agricole

Désormais acquis au vote centriste (macroniste) pour certains, tentés par faire confiance au RN ou à Reconquête pour d’autres, les agriculteurs ont pourtant longtemps été une chasse gardée de la droite gaulliste et libérale. Tête de liste LR aux élections européennes, François-Xavier Bellamy tente de rallier leurs suffrages à sa candidature.

Le Conseil d’État menace la chaîne CNews : une provocation qui passe mal

La décision de la juridiction administrative suprême accédant à la demande surprenante de Reporters sans frontières de contrôler le pluralisme rédactionnel de la chaîne CNews appartenant à Vincent Bolloré a déclenché de vives réactions dans les rangs des défenseurs du pluralisme politique au sein du paysage médiatique. Quelques explications sur cet effet boomerang.

Russie : mieux comprendre son logiciel impérial

Loin des clichés habituels, l’universitaire Jean-Robert Raviot entreprend dans son nouveau livre de décrypter l’origine et les lignes de force de la logique de puissance qui a survécu aux changements de régimes en Russie. Il en ressort une analyse historique convaincante et très utile pour comprendre les ressorts de la politique menée par Vladimir Poutine.

Affaire Stanislas : la gauche tente de relancer la guerre scolaire

En suspendant le versement de ses subventions à l’établissement Stanislas, la mairie de Paris tente de fissurer le consensus relatif à l’enseignement libre existant depuis le début de la Ve République. Cette approche respectueuse des libertés n’a en fait jamais été acceptée par la gauche française.

À Voir

Débat entre Régis Le Sommier et BHL