Société

Prostitution des mineurs dans les banlieues, "Marie s'infiltre" brise l'omerta

La lecture des articles est réservée aux abonnés

 
La « réalité comique » qu’elle appelle de ses vœux dans ses précédentes vidéos s’est aujourd’hui heurtée à un mur nommé « évidence » : l’évidence de la condition des femmes dans certaines banlieues de France. Dans une série de micro-trottoirs, elle s’est employée à interroger badauds, proxénètes et victimes dans un triste concert d’anecdotes vécues ou entendues. 

« Elles sont pas hlel » 

Entendez par là « licite », conforme aux enseignements d’un certain code de conduite lié à un dogme religieux. C’est l’une des remarques assez récurrentes au fil du visionnage. Les hommes interrogés y font preuve d’une contradiction stupéfiante. Lorsque Marie Benoliel et son homologue les interrogent sur leur propre pratique sexuelle, ceux-ci vont presque jusqu’à vanter leurs mérites, comme si ce genre de prouesse ne pouvait incomber qu’à des performeurs masculins. En revanche, si des filles font preuve d’autant de légèreté dans leurs mœurs, cela devient intolérable. L’un deux s’emporte :  « tu vas présenter quoi à ta mère ? Tu ne vas pas présenter une merde quand même ? (…) On les appelle boîtes à Sida ». Argument imparable, qui suscite le rejet et l’opprobre auprès de camarades de classes, d’amis, du cercle familial. Ces injonctions emprisonnent de nombreuses jeunes femmes dans la détestation de soi, de son corps. « Mais pourquoi ce serait sale de baiser ? », rétorque l’infiltrée. « La facilité de l’avoir baisée, ça c’est sale », obtient-elle comme réponse. 

« La pureté et la pudeur » sont deux thématiques fréquemment abordées lors des interviews. Faisant souvent allusion à l’intégrité de leurs sœurs ou des filles du quartier, de véritables logiques claniques animent ces jeunes hommes et organisent les relations sociales. « S’il veut me donner sa sœur, c’est que je suis un mec respectable (…) s’il veut pas c’est mort j’y touche pas », arguera l’un des jeunes hommes interviewés par Marie Benoliel en faisant allusion à son compère.  Un système d’échange fondé sur la respectabilité …

Paul Beffroy

Soutenez un média 100% indépendant

Pour découvrir la suite, souscrivez à notre offre de pré-abonnement

Participez à l'essor d'un média 100% indépendant
Accédez à tous nos contenus sur le site, l'application mobile et la plateforme vidéo
Profitez de décryptages exclusifs, d'analyses rigoureuses et d'investigations étayées

Commentaires

Soyez le premier à ajouter un commentaire

À lire

Diplomatie : le net recul de la France

Encore un recul significatif : la France perd deux places dans le très sérieux classement 2024 des réseaux diplomatiques mondiaux publié par The Lowy Institute. Elle se trouve désormais devancée par la Turquie et le Japon ! Une situation évidemment mal vécue par les diplomates du Quai d’Orsay par ailleurs souvent en butte à l’hostilité de la cellule diplomatique de Élysée.

La recherche française face au défi des coupes de l’État

Dans un décret paru jeudi 22 février au Journal officiel, le gouvernement a acté 10 milliards d’euros de coupes budgétaires. Le ministère de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur est durement touché. Cette annonce risque de retarder les avancées scientifiques françaises, déjà à la traîne.

Ukraine : ces poulets qui venaient du froid

Alors que la crise agricole se poursuit en France à quelques jours de l’ouverture du Salon de l’Agriculture, les poulets venus d’Ukraine refont parler d’eux. La société MHP se dit « choquée » par les attaques françaises à son encontre qui sont pourtant bien fondées. A quelques mois des élections européennes, le poulet ukrainien semble en passe de remplacer le plombier polonais come moteur des préventions souverainistes à l’égard des institutions de Bruxelles.

Le Conseil d’État menace la chaîne CNews : une provocation qui passe mal

La décision de la juridiction administrative suprême accédant à la demande surprenante de Reporters sans frontières de contrôler le pluralisme rédactionnel de la chaîne CNews appartenant à Vincent Bolloré a déclenché de vives réactions dans les rangs des défenseurs du pluralisme politique au sein du paysage médiatique. Quelques explications sur cet effet boomerang.

Obus nord-coréens sur front ukrainien : le cadeau de Kim à Poutine

La grande presse l’avait évoqué, OMERTA l’a constaté, ce sont bien des obus fabriqués en Corée du Nord qui ont en partie assuré l’approvisionnement de l’artillerie russe pilonnant les troupes ukrainiennes, comme le raconte Régis Le Sommier dans le quatrième numéro de notre magazine disponible en kiosque dès le jeudi 8 février.

À Voir

Iran : retour d'expérience sur CNews de Régis Le Sommier

Débat entre Régis Le Sommier et BHL