Politique

Marine Tondelier : une nouvelle tête pour les Verts

Le bureau exécutif du parti Europe Écologie Les Verts (EELV) a accueilli ce samedi 10 décembre sa nouvelle secrétaire générale. Élue au second tour avec 90,8% des 5625 voix, la végétarienne Marine Tondelier s’impose largement à la barre d’un parti abîmé par un score décevant aux dernières élections présidentielles (4,6%), et par la récente affaire Bayou. Celle qui est entre autre conseillère municipale de l’opposition à la mairie d’Hénin-Beaumont (Hauts-de-France), - le fief du Rassemblement National -, doit faire face à de nombreux défis. Il y a notamment celui de composer avec les idées radicales de la tonitruante Sandrine Rousseau, qui conseille à la nouvelle secrétaire générale « de faire entrer très massivement des personnes dans notre parti et de ne pas fermer au motif qu'on contrôle mieux quand c'est fermé », relaye Le Figaro.
 
Il se dit de Marine Tondelier qu’elle est travailleuse. À 36 ans, elle est « une énorme bosseuse », au « contact humain très fort », abonde la députée écolo Cyrielle Chatelain, présidente du groupe EELV à l’Assemblée. Stéphane Ravier, sénateur ex-RN passé chez Reconquête !, s’est même autorisé à saluer la pugnacité l’élue face aux élus RN d’Hénin-Beaumont :  « Dis-donc, vous, vous avez été à bonne école. Bah ouais, moi, je ne les supporte pas les deux-là [Steeve Briois et Bruno Bilde]. J’ai beaucoup d’admiration pour vous, ça nous faisait rire tout ce que vous faites, on vous voyait leur tenir tête », lui aurait-il lancé, selon Le Parisien. Mais cet acharnement est un tir à blanc devant la popularité locale de Maine Le Pen, vainqueure, à plates coutures, par trois fois (2012, 2017, 2022) aux dernières législatives.
 
Avec Marine Tondelier, EELV devrait rester pour l'instant intégrée à l’alliance, devenue très théorique, de la Nupes. Elle explique ce choix « parce que les combats que nous avons à mener, ensemble, tout de suite, sont nombreux, à commencer par les retraites ». Comme le relève RTL, elle indique cependant vouloir développer un « grand mouvement de l'écologie politique », loin de La France Insoumise, et souhaite donc à terme s’émanciper de l'union suprapartisane.

Mayeul Chemilly

Soutenez un média 100% indépendant

Pour découvrir la suite, souscrivez à notre offre de pré-abonnement

Participez à l'essor d'un média 100% indépendant
Accédez à tous nos contenus sur le site, l'application mobile et la plateforme vidéo
Profitez de décryptages exclusifs, d'analyses rigoureuses et d'investigations étayées

Commentaires

Emmanuel BOUYER

Il y a 1 ans

Signaler

0

Je suis abonné et je ne peux pas lire l’article !!

À lire

Le Conseil d’État menace la chaîne CNews : une provocation qui passe mal

La décision de la juridiction administrative suprême accédant à la demande surprenante de Reporters sans frontières de contrôler le pluralisme rédactionnel de la chaîne CNews appartenant à Vincent Bolloré a déclenché de vives réactions dans les rangs des défenseurs du pluralisme politique au sein du paysage médiatique. Quelques explications sur cet effet boomerang.

Russie : mieux comprendre son logiciel impérial

Loin des clichés habituels, l’universitaire Jean-Robert Raviot entreprend dans son nouveau livre de décrypter l’origine et les lignes de force de la logique de puissance qui a survécu aux changements de régimes en Russie. Il en ressort une analyse historique convaincante et très utile pour comprendre les ressorts de la politique menée par Vladimir Poutine.

Obus nord-coréens sur front ukrainien : le cadeau de Kim à Poutine

La grande presse l’avait évoqué, OMERTA l’a constaté, ce sont bien des obus fabriqués en Corée du Nord qui ont en partie assuré l’approvisionnement de l’artillerie russe pilonnant les troupes ukrainiennes, comme le raconte Régis Le Sommier dans le quatrième numéro de notre magazine disponible en kiosque dès le jeudi 8 février.

Mobilisation des agriculteurs : un parfum de 1992

Le monde paysan français n’avait pas connu une telle mobilisation depuis plus de trente ans. Comme leurs homologues allemands, hollandais, polonais ou roumains, les agriculteurs de l’hexagone entendent alerter les pouvoirs publics sur la souffrance qui monte au sein de leur profession victime d’une compétition mondiale de plus en plus rude.

Affaire Stanislas : la gauche tente de relancer la guerre scolaire

En suspendant le versement de ses subventions à l’établissement Stanislas, la mairie de Paris tente de fissurer le consensus relatif à l’enseignement libre existant depuis le début de la Ve République. Cette approche respectueuse des libertés n’a en fait jamais été acceptée par la gauche française.

À Voir

Iran : retour d'expérience sur CNews de Régis Le Sommier

Débat entre Régis Le Sommier et BHL