Société

Les non-dits du harcèlement scolaire

La lecture des articles est réservée aux abonnés

« Les violences scolaires désignent les actes d'agression physique ou morale (tels que les coups et blessures, les menaces avec ou sans armes, les insultes) ». Celles-ci ont la particularité de survenir dans tous les établissements scolaires, sans distinction géographique ou sociale.  Dans un rapport diligenté par la sénatrice Colette Mélot (Agir) en septembre 2021, une kyrielle de statistiques a attesté d’une situation délétère dans nos sanctuaires éducatifs. Entre 6% et 10% des élèves sondés par les services du ministère de l’Éducation nationale déclarent avoir été victime de harcèlement. Une année plus tard, un sondage de l’institut CSA a révélé que 20% des 10-15 ans ont déjà été harcelé par leurs pairs. 
 

« J’ai vu des gamins de 14 ans sombrer dans l’alcool et la drogue » 

Miguel De Jésus préside l’association de soutien aux victimes de harcèlement APCHIS. Cette violence, il eut à l’expérimenter, elle s’est inscrite dans sa chair et son esprit. Davantage endurcit qu’abattu par ces brimades quotidiennes, il a fait du harcèlement scolaire son cheval de bataille. Contacté pour OMERTA, il nous a relaté ses marges de manœuvres, ses diagnostics et ses modalités d’actions : « J’ai mis au goût du jour la méthode du Big Brother à l’américaine. Je me rends directement chez les familles, on échange sur les problématiques que rencontre leur enfant, on crée du lien et de la confiance. »

Fondée en mars dernier, cette association a du faire face au Léviathan administratif de l’Éducation nationale, qui n’aurait pas considéré sa méthode comme acceptable : « J’ai rencontré beaucoup d’hostilité de la part des régions et des rectorats. J’ai le sentiment que ce phénomène ne fait pas partie de leur cahier des charges, ils ont d’autres priorités dans les créneaux accordés aux associations, (…) l’institution reste bien trop souvent sourde aux appels des victimes. Soit parce que le directeur veut conserver une bonne réputation, soit parce que les personnels ne sont pas formés. » 

Empêché,…

Paul Beffroy

Soutenez un média 100% indépendant

Pour découvrir la suite, souscrivez à notre offre de pré-abonnement

Participez à l'essor d'un média 100% indépendant
Accédez à tous nos contenus sur le site, l'application mobile et la plateforme vidéo
Profitez de décryptages exclusifs, d'analyses rigoureuses et d'investigations étayées

Commentaires

Soyez le premier à ajouter un commentaire

À lire

Portugal 1974-2024 : Pour comprendre la Révolution des œillets

Il y a 50 ans jour pour jour, les « capitaines d’avril » renversaient pacifiquement la dictature éculée de Marcelo Caetano sur fond d’une interminable guerre de décolonisation. Au-delà de la question du retour festif de la démocratie dans ce pays, cet évènement doit s’analyser en considérant le sens particulier que revêt l’Histoire dans cette ancienne puissance maritime européenne.

[Analyse] États-Unis : le Congrès va débloquer 61 milliards de dollars pour l’Ukraine

La Chambre des représentants des États-Unis a dégagé une majorité pour voter 61 milliards pour l’Ukraine, 13 milliards pour Israël et 8 milliards pour Taïwan. Zelensky et Netanyahu se félicitent de cette décision qui financera, non sans arrière-pensées, leurs opérations militaires mais également le complexe militaro-industriel américain.

[Éditorial] Nouvelle-Calédonie : le dégel du corps électoral s’impose

Après trois échecs référendaires, les indépendantistes kanaks, soutenus et encouragés par des puissances étrangères, tentent de s’opposer au dégel du corps électoral en Nouvelle-Calédonie. Un jusqu’au boutisme qui s’oppose à la volonté de la majorité des Néo-Calédoniens, soucieux de perpétuer les liens tissés depuis 1853 dans le respect des traditions de cet archipel du Pacifique.

CETA : le point sur ce dossier après le rejet du traité de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada par le Sénat français

Le gouvernement français est gêné aux entournures par le rejet au Sénat du traité de libre-échange entre l’UE et le Canada, déjà entré provisoirement en vigueur et ratifié par l’ancienne Assemblée nationale. Une initiative communiste qui risque fort de revenir en débat fin mai à l’Assemblée nationale par le biais d’une niche parlementaire.

Obus nord-coréens sur front ukrainien : le cadeau de Kim à Poutine

La grande presse l’avait évoqué, OMERTA l’a constaté, ce sont bien des obus fabriqués en Corée du Nord qui ont en partie assuré l’approvisionnement de l’artillerie russe pilonnant les troupes ukrainiennes, comme le raconte Régis Le Sommier dans le quatrième numéro de notre magazine disponible en kiosque dès le jeudi 8 février.

À Voir

Iran : retour d'expérience sur CNews de Régis Le Sommier

Débat entre Régis Le Sommier et BHL