Société

La Grande Mosquée de Paris attaque Michel Houellebecq en justice pour « provocation à la haine »

La lecture des articles est réservée aux abonnés


Michel Houellebecq est au cœur de la tempête médiatique suite à ses propos, publiés dans la revue Front Populaire, opposant les Français « de souche » et les musulmans. La Grande Mosquée de Paris s’est emparée de l’affaire. Le communiqué sans appel, publié sur son site mercredi, accuse l’écrivain de « provocation à la haine contre les musulmans ». Les propos visés sont les suivants :

« Des gens s’arment. Ils se procurent des fusils, prennent des cours dans les stands de tir. Et ce ne sont pas des têtes brûlées. Quand des territoires entiers seront sous contrôle islamique, je pense que des actes de résistance auront lieu. Il y aura des attentats et des fusillades dans des mosquées, dans des cafés fréquentés par les musulmans, bref des Bataclan à l’envers ».
 
« Le souhait de la population française de souche, comme on dit, ce n’est pas que les musulmans s’assimilent, mais qu’ils cessent de les voler et de les agresser. Ou bien, autre solution, qu’ils s’en aillent ».
 
Ils sont publiés dans la revue de Michel Onfray au titre des entretiens que le philosophe propose à ses lecteurs. Loin d’une simple discussion où les intervenants échangent leur point de vue, La Grande Mosquée de Paris identifie chez Michel Houellebecq des phrases « lapidaires », « inacceptables », et d’une « brutalité sidérante ». 
 
Le constat ici énoncé est pourtant bien éloigné de la proposition politique : toute la singularité de Houellebecq réside justement dans la lucidité de ses constats sur la société française. Dans ses œuvres, Houellebecq dénonce, moque, observe, mais propose bien rarement. La volonté de museler l'un des plus grands écrivains français de notre époque n'est pourtant pas surprenante : le  « réac » a déjà cette année raté le prix Nobel de littérature, probablement pour ses idées.
 
Une limite franchie selon la Grande Mosquée de Paris
 
L’institution a considéré que la limite avait été atteinte, et que ces propos ne tenaient plus d’un débat visant à critiquer les religions. Tout en …

La rédaction d'OMERTA

Soutenez un média 100% indépendant

Pour découvrir la suite, souscrivez à notre offre de pré-abonnement

Participez à l'essor d'un média 100% indépendant
Accédez à tous nos contenus sur le site, l'application mobile et la plateforme vidéo
Profitez de décryptages exclusifs, d'analyses rigoureuses et d'investigations étayées

Commentaires

jacques bossi

Il y a 1 ans

Signaler

0

Come chi disse “Un bel tacer non fu mai scritto”... attendons la rentrée pour évaluer les suites éventuelles!...

À lire

Gouvernement Attal : le dilemme de François Bayrou - [Analyse]

A travers son bras de fer avec Emmanuel Macron, François Bayrou tente de se relancer pour la présidentielle 2027 mais il poursuit également la trajectoire d’une famille politique demeurée minoritaire en France malgré son ancienneté, la démocratie-chrétienne. Éléments de compréhension et d’analyse.

Obus nord-coréens sur front ukrainien : le cadeau de Kim à Poutine

La grande presse l’avait évoqué, OMERTA l’a constaté, ce sont bien des obus fabriqués en Corée du Nord qui ont en partie assuré l’approvisionnement de l’artillerie russe pilonnant les troupes ukrainiennes, comme le raconte Régis Le Sommier dans le quatrième numéro de notre magazine disponible en kiosque dès le jeudi 8 février.

OMERTA, c’est beaucoup plus qu’un magazine !

Dans son N° 4, disponible en prévente sur omertamedia.fr, OMERTA traite des nouvelles lignes de fracture géopolitiques. 112 pages de reportages, d’enquêtes et d’analyses, avec en exclusivité la vision de François Fillon sur le monde. Front ukrainien, Gaza et Liban, drogue aux USA, autant de reportages uniques à découvrir dans ce numéro exceptionnel. Tour d’horizon.

Russie : la croissance rapide de l’économie fait mentir les prévisions des experts occidentaux

La presse anglo-saxonne est plus prompte que son homologue française à évoquer les résultats économiques assez inattendus de la Russie après deux ans de guerre sur le sol ukrainien et plusieurs vagues de sanctions occidentales à son égard. Le FMI estime à 2,6 % la croissance russe pour 2024.

Michel Houellebecq, prophète de la révolte paysanne

Dans son détonant roman Sérotonine (Gallimard) Michel Houellebecq rejoignait dès 2019 les positions de la Coordination rurale, deuxième syndicat agricole français, qui mobilise aujourd’hui ses troupes dans de nombreux départements. Petit retour sur ces pages littéraires prophétiques.

À Voir

Iran : retour d'expérience sur CNews de Régis Le Sommier

Débat entre Régis Le Sommier et BHL