Société

La chasse aux fausses ordonnances est ouverte

La lecture des articles est réservée aux abonnés

Les pharmacies françaises sont submergées par les fausses ordonnances. S’en procurer une devient de plus en plus simple : en 20 minutes et pour seulement 10 euros, selon nos confrères de France info, il est possible d’obtenir une ordonnance signée par un vrai médecin. De quoi troubler les professionnels de santé. Une pharmacienne de Sartrouville (78) déclare recevoir de fausses ordonnances une à deux fois par mois, et tous les jours lorsqu’elle travaillait dans le 93. Pour la pharmacie de Rueil-sur-Seine, un quartier d’affaires de Rueil-Malmaison (92), cela se produit trois à quatre fois par semaine, selon le titulaire des lieux. À la pharmacie de Sartrouville, on est un peu dépassé par cette pratique régulière : les pharmaciens présents dans les locaux ont peur des agressions potentielles de ces détenteurs d’ordonnances illégales. Ils ne sont pas non plus assez bien renseignés sur les procédures à suivre dans de tels cas de figure. Leur pratique habituelle est donc, après avoir essayé de contacter le médecin concerné, d’annoncer une rupture de stock, en espérant que le demandeur reparte sans faire de vagues. Tout cela lorsque la fausse ordonnance est démasquée bien sûr, mais impossible de savoir combien passent au travers des mailles du filet. 

« Certains réussissent même à se faire rembourser les médicaments »


Comme à la pharmacie de Sartrouville, les apothicaires de Rueil-sur-Seine repèrent à l’œil les ordonnances suspectes. Aucun logiciel n’est installé pour les aider dans leur chasse, mais selon le propriétaire de la pharmacie, l’expérience permet tout de même de repérer une ordonnance douteuse et de la signaler à la Sécurité sociale : un client inhabituel, un nombre important de prescriptions, des médicaments incompatibles, des ordonnances de médicaments psychotropes… Les pharmaciens doivent alors diversifier leurs compétences et gérer cette nouvelle problématique, face à des patients parfois agressifs ou dangereux. Deux types de profils se démarquent : ceux …

Julie Péron

Soutenez un média 100% indépendant

Pour découvrir la suite, souscrivez à notre offre de pré-abonnement

Participez à l'essor d'un média 100% indépendant
Accédez à tous nos contenus sur le site, l'application mobile et la plateforme vidéo
Profitez de décryptages exclusifs, d'analyses rigoureuses et d'investigations étayées

Commentaires

Soyez le premier à ajouter un commentaire

À lire

Vers un accord électoral majeur entre Marine Le Pen, Éric Ciotti et Marion Maréchal

Selon nos informations, provenant des différents états-majors politiques concernés, l’union des droites pourrait être scellée dès aujourd’hui. Le Président des LR doit prendre la parole à 13h ce mardi. Sa position semble contestée au sein de son parti.

Emmanuel Macron a déroulé le tapis rouge à Volodymyr Zelensky

Accueil en Normandie, honneurs militaires aux Invalides, discours à l’Assemblée nationale… Rien n’était trop bon trop beau pour encenser le controversé président ukrainien qui souhaite voir les occidentaux augmenter fortement leur soutien à sa croisade défensive contre les Russes.

Quand le général de Gaulle refusait de commémorer le 6 Juin 1944

Si depuis trente ans, les commémorations des principaux anniversaires du débarquement anglo-américain sur les côtes normandes sont orchestrées, et parfois instrumentalisées, par les Présidents de la République française, il n’en a pas toujours été le cas.

Europe : à quelques jours des élections, la grogne des agriculteurs ne retombe pas

Dans cette semaine préélectorale, les agriculteurs européens se mobilisent, des Pyrénées à Bruxelles pour défendre leurs intérêts et alerter l’opinion. En France c’est le syndicat Coordination rurale qui demeure le plus mobilisé, la FNSEA restant en retrait.

Obus nord-coréens sur front ukrainien : le cadeau de Kim à Poutine

La grande presse l’avait évoqué, OMERTA l’a constaté, ce sont bien des obus fabriqués en Corée du Nord qui ont en partie assuré l’approvisionnement de l’artillerie russe pilonnant les troupes ukrainiennes, comme le raconte Régis Le Sommier dans le quatrième numéro de notre magazine disponible en kiosque dès le jeudi 8 février.

À Voir

Iran : retour d'expérience sur CNews de Régis Le Sommier

Débat entre Régis Le Sommier et BHL