Économie

La bataille d'Airbus : la France apprend-elle de ses erreurs ?


En situation de duopole, Airbus et Boeing se partagent 90 % du marché de l'aviation civile. Créé dans les années 1970 grâce à une coopération industrielle franco-allemande, le groupe EADS est un véritable succès commercial. Très rapidement, le géant européen grignote des parts de marché à son principal concurrent américain. Face à la montée fulgurante de ses ventes, le département de la Justice américain ainsi que les agences fédérales émettent un certain nombre de doutes quant aux pratiques commerciales du département des ventes d'Airbus. Des soupçons de corruption sont relevés dans plusieurs transactions avec la Malaisie, le Liechtenstein, l'Argentine ou encore le Venezuela. Afin d'éviter de tomber sous le coup de la justice américaine en utilisant le droit extraterritorial américain, comme cela a été le cas pour Siemens, Alstom ou encore BNP Paribas, le constructeur aéronautique prépare sa défense.

Guerre économique et bataille juridique

En reprenant les séquences du générique de "Game of Thrones", les deux réalisateurs cherchent à démontrer la dimension géopolitique de l'affaire. Derrière les scandales de corruption, c'est une véritable guerre économique qui se joue entre les pays industrialisés. Cette fois-ci, ce sont les tribunaux qui deviennent l'arme principale des puissances, et les juridictions des états-majors des nations. L'objectif est de traîner les fleurons industriels de leurs principaux concurrents économiques devant les tribunaux pour des faits de corruption. Ils leur infligent des amendes records afin de les affaiblir financièrement et prennent le contrôle de ces entreprises en y instaurant des mesures de conformité : imposition aux partenaires commerciaux de se soumettre au droit commercial américain... De plus, les juges imposent aux entreprises condamnées des surveillants, autrement dit des espions qui ont accès à tous les secrets industriels de l'entreprise et peuvent les transmettre à leurs concurrents. Les Américains, spécialistes en la matière, n'ont pas hésité à attaquer violemment les entreprises européennes, en particulier allemandes et françaises.

La contre-offensive française, un réveil européen ?

Au-delà des deux affaires traitées dans ces deux documentaires, "Guerre fantôme : la vente d'Alstom à General Electric" et "La bataille d'Airbus", le téléspectateur prend conscience des risques que représentent de telles enquêtes menées par le Départ

Julien Lusinchi

Soutenez un média 100% indépendant

Pour découvrir la suite, souscrivez à notre offre de pré-abonnement

Participez à l'essor d'un média 100% indépendant
Accédez à tous nos contenus sur le site, l'application mobile et la plateforme vidéo
Profitez de décryptages exclusifs, d'analyses rigoureuses et d'investigations étayées

Commentaires

Soyez le premier à ajouter un commentaire

À lire

L'indestructible Donald Trump

Il est indestructible. Milliardaire, homme politique ou président des États-Unis, il traîne dans son sillage un parfum de souffre et de scandales. Contre vents et marées, il se redresse toujours, jusqu’à échapper à une balle qui lui a emporté le lobe de l’oreille. Sa vie est un film hollywoodien. Les Américains l’adorent, le haïssent, ou adorent le haïr, suffisamment pour le réélire président ?

[Éditorial] La France parlementaire à l’arrêt, Emmanuel Macron seul aux commandes

Faute de majorité parlementaire et prétextant l’ouverture des Jeux Olympiques, le Président de la République a renvoyé la formation d’un nouveau gouvernement à la mi-août. En attendant, Gabriel Attal et son équipe démissionnaire continuent d’expédier les affaires courantes. La situation est inédite mais pas sans solutions.

Nice : un incendie criminel tue trois enfants

Dans la nuit du mercredi au jeudi 18 juillet, un incendie s’est déclaré à Nice. Le nombre de victimes s’élève à sept personnes dont trois enfants. La piste criminelle est envisagée.

Dernier train pour Benoît Duteurtre

Le monde des lettres françaises pleure la mort prématurée d’un romancier antimoderne, nostalgique d’une France généreuse où la douceur de vivre n’était pas un vain mot. Benoît Duteurtre avait redonné de fort belle façon leurs lettres de noblesse aux trains, aux vaches, à l’opérette et aux plages normandes.

Enfance en danger : Karl Zéro, Mathieu Bock-Côté et Najat Vallaud-Belkacem au menu d’OMERTA

Le cinquième numéro papier d’OMERTA , d'ores et déjà disponible en kiosque, frappe fort en abordant des thématiques trop souvent taboues, des scandales volontiers mis sous le boisseau, en lien avec l’avenir de nos enfants.

À Voir

Iran : retour d'expérience sur CNews de Régis Le Sommier

Débat entre Régis Le Sommier et BHL