Enquêtes

Inside Iran : une semaine au cœur des tensions

Du lundi 3 octobre au vendredi 8 octobre, notre grand reporter Régis Le Sommier s’est rendu en Iran afin de pouvoir constater sur place l’avancée des vagues de protestations qui frappent le pays depuis plusieurs semaines.
 
Ces manifestations populaires ont surgi en réaction à la mort de Mahsa Amini, une jeune Kurde iranienne de 22 ans arrêtée 3 jours plus tôt par la police des mœurs. Après avoir été arrêtée pour infraction au code vestimentaire strict de la République qui oblige les femmes à porter le voile, Mahsa Amini est morte le 16 septembre. Jusqu’alors, les causes de sa mort restent incertaines. Dans un rapport médical publié le 7 octobre par le gouvernement iranien, Mahsa Amini serait décédée des suites d’une maladie au cerveau tandis que les manifestants soupçonnent la police de l’avoir battue à mort.

C’est alors que le vendredi 7 octobre, sur son site Internet, le ministère des Affaires étrangères a publié une mise à jour des conseils aux voyageurs français se rendant en Iran, les invitant a quitté le pays « dans les plus brefs délais ». La raison ? Une vidéo publiée par la chaîne arabophone Al-Alam de la télévision officielle révélant des aveux d’espionnage de deux Français travaillant pour la DGSE, arrêtés en mai dernier en Iran.

Notre reporter sur place a donc dû rentrer en urgence en France dans la nuit de samedi à dimanche. Le compte-rendu du voyage de Régis Le Sommier sera disponible dès le 16 novembre pour tous nos abonnés.

En vous abonnant à OMERTA, vous soutenez directement la création de notre média d’enquêtes et d’investigations. Vous avez jusqu’au 17 novembre pour profiter de notre offre de pré-abonnement exceptionnelle et bénéficier d'une remise de 30% ainsi d'un accès exclusif à nos contenus et événements !


La rédaction d'OMERTA

Soutenez un média 100% indépendant

Pour découvrir la suite, souscrivez à notre offre de pré-abonnement

Participez à l'essor d'un média 100% indépendant
Accédez à tous nos contenus sur le site, l'application mobile et la plateforme vidéo
Profitez de décryptages exclusifs, d'analyses rigoureuses et d'investigations étayées

Commentaires

Jean-Marie Westerlin

Il y a 13h

Signaler

0

Désolé, je n'ai pas accès aux reportages bien qu'abonné.

Rose-Marie Bielawsky

Il y a 13h

Signaler

0

Idem

Jacques BONET

Il y a 13h

Signaler

0

Il faut installer l'application Omerta depuis playstore ou applestore

Gilles Bouté

Il y a 13h

Signaler

0

Je suis abonné depuis le 19/11, mais vos reportages sont inaccessibles....

Jean-Marie Collin

Il y a 13h

Signaler

0

Bien que désormais abonné, je n'ai pas accès aux reportages moi non plus ! Merci

Martine D’Hostel

Il y a 12h

Signaler

0

Merci infiniment, je commençais à désespérer 😊

Thierry CHOLLET

Il y a 11h

Signaler

0

Pas d'accès non plus aux reportages depuis mon PC qui est mon outil habituel

À lire

Régis Le Sommier reçoit Michel Onfray

Pour le premier grand entretien d’OMERTA, notre directeur de la rédaction, Régis Le Sommier, a reçu le philosophe Michel Onfray. Au programme : Russie, christianisme et immigration. Extraits.

Attentat au Pakistan : après 5 mois de cessez-le-feu, les talibans reprennent les hostilités

La mort en août d’un des principaux leaders des talibans pakistanais, a conduit le mouvement à déclarer lundi la fin du cessez-le-feu proclamé en juin avec le gouvernement. Ils revendiquent l’attentat survenu ce mercredi.

Pour désengorger les centres-villes, Emmanuel Macron dégaine des RER

Annoncé en catimini sur YouTube, le projet de création de lignes de RER dans « les 10 plus grandes villes de France » se heurte à quelques réalités de terrains. Le financement est la principale pierre d’achoppement avec les collectivités locales.

[Roman] Le mage du Kremlin : envoûtant

L’auteur Giuliano da Empoli a publié cette année son premier roman, Le Mage du Kremlin. Véritable épopée au cœur de la Russie de Poutine, parmi les plus hautes sphères du pouvoir, c’est une incontestable réussite.

La « taxe SNCF » coûte 276 euros par an

Une récente note de la FIPECO fait le bilan comptable de la SNCF. Le constat n’est pas franchement positif.

À Voir

Débat entre Régis Le Sommier et BHL