Culture

Guerilla III – Le dernier Combat

La lecture des articles est réservée aux abonnés

Nous retrouvons dans ce dernier tome les thèmes chers à l'auteur. Le gouvernement adopte une
ligne woke et antiraciste qu'il diffuse grâce à des médias tout-puissants. La population moyenne qui
a abandonné tout esprit critique écoute béatement les discours progressistes qu'elle entend à la
télévision et reste sidérée face au chaos qui règne à l'extérieur. Le dessein est de mettre en lumière
la « domestication » des Français, dépendants d'un confort à la fois matériel et intellectuel,
désormais incapables de se défendre eux-mêmes ou de se rebeller.

À côté de ces Français moyens sur lesquels le pouvoir assoie sa domination, des Califats qui se sont
constitués en banlieue imposent leurs lois en toute impunité. Les exactions commises par les
délinquants ou criminels « racisés » sont justifiées au nom des « compensations vexatoires », leur
statut de minorité opprimée leur offrant l'immunité. L'extrême droite est accusée d'être responsable
de tous les maux et ceux qui ne se soumettent pas purement et simplement à la doxa s'en servent
comme faire-valoir moral en la reprenant à leur compte de façon outrancière. L'écrivain est très
critique envers les journalistes qui dédaignent la vérité et les faits et réécrivent les événements selon
la ligne du pouvoir d'une façon presque automatique.

Au milieu du chaos, des personnages atypiques tentent de lutter, incarnant la résistance au
conditionnement permanent opéré par les médias et l'indépendance face à un État obèse et
omnipotent. C'est là la seconde obsession d'Obertone, l'individu qui ne craint plus la peur de la
sanction sociale et qui choisit de changer le cours des choses. C'est au cœur de l'individu seul que
réside la solution selon l'auteur qui invite régulièrement à ne compter sur aucun maître pour venir à
bout des maux qui gangrènent la France. Ce troisième tome met en scène avec clairvoyance les dérives idéologiques qui ont cours dans notre société, leur diffusion par les médias pétris de bien-
pensance et le conformisme ambiant.

Pauline Fauré

Soutenez un média 100% indépendant

Pour découvrir la suite, souscrivez à notre offre de pré-abonnement

Participez à l'essor d'un média 100% indépendant
Accédez à tous nos contenus sur le site, l'application mobile et la plateforme vidéo
Profitez de décryptages exclusifs, d'analyses rigoureuses et d'investigations étayées

Commentaires

Soyez le premier à ajouter un commentaire

À lire

Guerre en Ukraine : les impostures d’un volontaire américain chouchou des médias

Figure médiatique reconnue pour son action aux côtés des forces ukrainiennes, un volontaire américain, James Vasquez, aurait en fait fabulé sur ses prouesses au front et sur son statut de combattant. Pour la presse comme pour ses soutiens outre-Atlantique, la déconvenue est de taille.

Boulets rouges transpartisans

« Arrogant », « illégitime », « hors sol » : l’allocution du Président de la République sur France 2 ce mercredi aura, d’une certaine manière, fait l’unanimité.

[Essai] Terrorisme palestinien : le scandale de l’enquête Copernic

L’attentat contre la synagogue de la rue Copernic restera comme l’une des enquêtes antiterroristes les plus chaotiques de la Ve République. A la veille du procès, le journaliste Clément Weill-Raynal le décrypte dans un passionnant ouvrage.

L’exportation de produits agricoles français en baisse

Le public a pu découvrir dès ce samedi la 59ème édition du Salon de l’Agriculture, évènement majeur de la filière agricole. Alors que le secteur traverse une période épineuse, notre pays, autrefois fierté de l’agriculture mondiale, a été relégué au cinquième rang des exportateurs de produits agricoles, soit une chute vertigineuse en seulement deux décennies.

Où acheter mon magazine OMERTA ?

Si vous cherchez à vous procurer le premier numéro de notre magazine OMERTA, vous êtes au bon endroit !

À Voir

Iran : retour d'expérience sur CNews de Régis Le Sommier

Débat entre Régis Le Sommier et BHL