Société

Face aux grandes sécheresses, que prévoit le gouvernement ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés

Les Pyrénées-Orientales menacées par la « situation de crise »    

On espérait une amélioration de la situation à la mi-avril, mais les pluies tant attendues ne sont jamais arrivées. A l’heure actuelle, ce sont deux mois de retard sur le remplissage de 75% des nappes phréatiques que subissent de nombreux secteurs en France. Les dernières pluies n’auront pas suffi à « recharger » le niveau des nappes souterraines, et selon le Service géologique national, seuls des « événements pluviométriques exceptionnels » pourraient redonner espoir à certaines régions pour éviter le risque avéré de sécheresses cet été. 

3000 personnes se voient privées d’eau potable dans le département des Pyrénées-Orientales, restreintes à un pack de 6 litres par personne et par semaine distribué gratuitement par leur commune. C’est dire l’état d’urgence qui a mobilisé le gouvernement à rendre une visite de dernière minute aux acteurs locaux ce jeudi matin. 

Christophe Béchu a souhaité s’enquérir de la situation du territoire alors que le gouvernement prévoie au niveau national « un plan sobriété pour préserver les ressources en eau » qui concerne déjà un certain nombre de régions depuis l’été dernier. « Tous, sans exception, ont convenu qu'il fallait éviter d'opposer les usages. Sinon, il y aurait un risque de guerre de l'eau. Chacun doit s'efforcer de faire des efforts et de comprendre les contraintes de l'autre », a déclaré le ministre aux médias cet après-midi. Un premier constat de la « situation exceptionnelle » avant d’en venir aux décisions qui seront prises ce vendredi 28 avril. 

L’inquiétude au niveau national
 
Si la situation est aujourd’hui alarmante dans les régions avoisinant l’Espagne, elle n’en reste pas moins inquiétante dans plus de la moitié des départements français. En Auvergne, par exemple, les forêts se consument lentement sous les pics de chaleur et le manque d’eau. Le phénomène n’est pas nouveau, mais il subit une accélération fulgurante depuis 3 ans, expliquait ce jeudi …

Pierre-René Lavier

Soutenez un média 100% indépendant

Pour découvrir la suite, souscrivez à notre offre de pré-abonnement

Participez à l'essor d'un média 100% indépendant
Accédez à tous nos contenus sur le site, l'application mobile et la plateforme vidéo
Profitez de décryptages exclusifs, d'analyses rigoureuses et d'investigations étayées

Commentaires

Françoise Lelief

Il y a 1 ans

Signaler

0

si l'information selon laquelle l'état français aurait échangé de l'eau contre des hydrocarbures, comment est-il possible d'être à nouveau dans une politique de restriction sur cet élément vital qu'est l'eau ? j'aimerais avoir votre analyse et surtout vérifier cette info sur le"deal" eau contre hydocarbures

À lire

Europe : le RN accélère la recomposition des droites européennes au détriment de l’AFD

L’exclusion des Allemands de l’AFD du groupe commun avec le RN et la Lega au Parlement européen peut faciliter la constitution d’un groupe souverainiste unique après les prochaines élections européennes prévues le 9 juin.

Gaza : Les Occidentaux embarrassés par le réquisitoire de la Cour Pénale Internationale

Les possibles poursuites de la CPI contre Benjamin Netanyahu et Yoav Gallant inquiètent les chancelleries occidentales qui seraient alors obligés de les arrêter en cas de séjour sur leurs territoires, mis à part aux États-Unis qui n’ont pas ratifié le statut de Rome.

Emmanuel Macron peine à rassurer les agriculteurs

De l’avis de beaucoup d’observateurs, Emmanuel Macron a rapidement mis sous le boisseau la crise agricole, étant incapable de la régler. L’Élysée mise sur un succès de la FNSEA lors des prochaines élections aux chambres d’agriculture pour garder le contrôle de ce secteur économique en pleine mutation, quitte à laisser la révolte gronder dans les campagnes françaises.

Cinéma Omar Sy à Trappes : c’est Renoir qu’on assassine

La ville de Trappes (Yvelines) a décidé de rebaptiser le cinéma municipal du nom de l’acteur au prétexte qu’il soit natif de la commune. En faisant cela, le maire socialiste Ali Rabeh, proche de Benoit Hamon, et son conseil municipal remisent au placard Jean Renoir, inoubliable réalisateur de « La Grande Illusion » et de « La Règle du jeu ».

Obus nord-coréens sur front ukrainien : le cadeau de Kim à Poutine

La grande presse l’avait évoqué, OMERTA l’a constaté, ce sont bien des obus fabriqués en Corée du Nord qui ont en partie assuré l’approvisionnement de l’artillerie russe pilonnant les troupes ukrainiennes, comme le raconte Régis Le Sommier dans le quatrième numéro de notre magazine disponible en kiosque dès le jeudi 8 février.

À Voir

Iran : retour d'expérience sur CNews de Régis Le Sommier

Débat entre Régis Le Sommier et BHL