Politique

Europe : les candidats au Parlement européen bouclent la composition de leurs listes

La lecture des articles est réservée aux abonnés

Caracolant en tête des sondages, aux environs de 30 % des intentions de vote, Jordan Bardella vient de révéler que l’essayiste Malika Sorel, spécialiste des questions d’intégration des immigrés qui travailla avec Dominique de Villepin, Nicolas Sarkozy et François Fillon, occupera la seconde place sur la liste du Rassemblement National. Jordan Bardella avait déjà assuré Fabrice Leggeri, haut-fonctionnaire et ancien directeur de l’agence européenne Frontex, de la troisième place. L’ancien ministre Thierry Mariani et le magistrat Jean-Paul Garraud, tous deux transfuges des LR, ont reçu l’assurance d’être à nouveau en place éligible sur la liste RN. L’avocat Alexandre Varaut, proche des milieux catholiques conservateurs, figurera aussi en place éligible sur la liste. 

Le centre fédéré par l'inconnue Valérie Hayer


Peinant à s’approcher de la barre des 20 % dans les sondages, la liste centriste adoubée par Emmanuel Macron regroupera les partis Renaissance, MoDem, Horizons et UDI derrière une inconnue du grand public Valérie Hayer, parlementaire européenne sortante et ancienne collaboratrice d’une figure centriste, Jean Arthuys. Bien que fille de paysans mayennais, cette protégée de Stéphane Séjourné (devenu ministre des Affaires étrangères du gouvernement Attal) s’est coulée dans le moule du progressisme bruxellois alliant hostilité à la Russie de Vladimir Poutine, adhésion à l’idéologie économique libre-échangiste et promotion des droits des minorités. Dans le cadre de l’accord passé avec l’UDI, Louis Giscard d’Estaing, fils de l’ancien Président de la République, devrait figurer sur la liste de Valérie Hayer. 

Donné troisième dans les enquêtes d’opinion, aux alentours de 10 %, le social-libéral Raphaël Glucksmann est un atlantiste convaincu. Soutenu par le PS, le fils du « nouveau philosophe » André Glucksmann (qui défendit en son temps la pédophilie) fut de 2009 à 2012 conseiller du président géorgien Mikheil Saakachvili, proche de Volodymyr Zelensky qui possède la …

Jérôme Besnard

Soutenez un média 100% indépendant

Pour découvrir la suite, souscrivez à notre offre de pré-abonnement

Participez à l'essor d'un média 100% indépendant
Accédez à tous nos contenus sur le site, l'application mobile et la plateforme vidéo
Profitez de décryptages exclusifs, d'analyses rigoureuses et d'investigations étayées

Commentaires

Pierre Gamond

Il y a 6 jours

Signaler

0

si Valérie Hayer fait 15 points ce sera un miracle

À lire

[Analyse] États-Unis : le Congrès va débloquer 61 milliards de dollars pour l’Ukraine

La Chambre des représentants des États-Unis a dégagé une majorité pour voter 61 milliards pour l’Ukraine, 13 milliards pour Israël et 8 milliards pour Taïwan. Zelensky et Netanyahu se félicitent de cette décision qui financera, non sans arrière-pensées, leurs opérations militaires mais également le complexe militaro-industriel américain.

Perpignan : Éric Naulleau parraine le premier Printemps de la liberté d’expression

Est-on encore libre de s’exprimer en France où se heurte-on à diverses formes de censure dès lors que l’on critique le wokisme ou l’islamisme ? C’est l’interrogation que formulent chacun à leur façon les invités du premier Printemps de la liberté d’expression organisé au Palais des Congrès de Perpignan du 3 au 5 mai par le Centre Méditerranéen de Littérature. Une initiative salutaire qui rassemble Michel Onfray, Henri Guaino, Jean Sévillia, Georges Fenech, Boualem Sansal ou encore Alain de Benoist.

Jeux Olympiques : une douche froide pour les hôtels parisiens

La période des Jeux Olympiques était censée être synonyme de franc succès pour les hôtels. A 120 jours de l’événement de l’année, de nombreuses chambres restent encore inoccupées pour l’occasion. Des prix exorbitants semblent freiner les clients. Les hôtels enclenchent la marche arrière et commencent à baisser leur prix.

CETA : le point sur ce dossier après le rejet du traité de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada par le Sénat français

Le gouvernement français est gêné aux entournures par le rejet au Sénat du traité de libre-échange entre l’UE et le Canada, déjà entré provisoirement en vigueur et ratifié par l’ancienne Assemblée nationale. Une initiative communiste qui risque fort de revenir en débat fin mai à l’Assemblée nationale par le biais d’une niche parlementaire.

Obus nord-coréens sur front ukrainien : le cadeau de Kim à Poutine

La grande presse l’avait évoqué, OMERTA l’a constaté, ce sont bien des obus fabriqués en Corée du Nord qui ont en partie assuré l’approvisionnement de l’artillerie russe pilonnant les troupes ukrainiennes, comme le raconte Régis Le Sommier dans le quatrième numéro de notre magazine disponible en kiosque dès le jeudi 8 février.

À Voir

Iran : retour d'expérience sur CNews de Régis Le Sommier

Débat entre Régis Le Sommier et BHL