Politique

Élections européennes, prochain gibier des chasseurs ?

C’est une petite musique que distille Willy Schraen, 54 ans, qui préside depuis 2016 la puissante Fédération nationale des chasseurs (FNC), ainsi que son conseiller politique, Thierry Coste, 67 ans

Ils laissent entendre depuis quelques jours dans les médias qu’ils pourraient déposer une liste de défense de la ruralité à l’occasion des élections européennes du 9 juin prochain. Les deux hommes ne manquent jamais de rappeler qu’ils ont leurs entrées à l’Élysée.
 
Or, une liste de chasseurs défendant la ruralité pourrait tailler des croupières à droite, des LR (Michel Barnier ou François-Xavier Bellamy) au RN (Jordan Bardella) en passant par Reconquête (Marion Maréchal). Certains observateurs du monde de la chasse n’hésitent pas à redouter une manipulation permettant de défendre les intérêts de la liste de la majorité présidentielle. 

Chasseurs « politiquement très divers »


Mais, à ce petit jeu, les dirigeants de la FNC pourraient tout aussi bien fragiliser les positions des chasseurs en cas de contre-performance. Or, si l’on en croit un entretien donné en juillet 2022 par le politologue Jérôme Fourquet à la revue Jours de chasse, mobiliser le vote des chasseurs ne serait pas chose aisée : « Si les représentants de la chasse émettent une “consigne de vote”, rien ne dit qu’elle sera suivie à la lettre sur le terrain. Au contraire, il s’agit d’un ensemble sociologiquement et politiquement très divers. La chasse est une passion, mais le chasseur, lorsqu’il vote, a aussi, à titre individuel, d’autres intérêts à défendre ». Il existe donc un vrai risque d’abimer la cause des chasseurs en s’invitant sur le terrain électoral. 
En attendant de savoir si l’intention affichée par Willy Schraen et ses amis se concrétise, nous vous proposons de revoir notre reportage sur une chasse d’hiver dans les Vosges. 
 

Jérôme Besnard

Soutenez un média 100% indépendant

Pour découvrir la suite, souscrivez à notre offre de pré-abonnement

Participez à l'essor d'un média 100% indépendant
Accédez à tous nos contenus sur le site, l'application mobile et la plateforme vidéo
Profitez de décryptages exclusifs, d'analyses rigoureuses et d'investigations étayées

Commentaires

Soyez le premier à ajouter un commentaire

À lire

Gaza : Les Occidentaux embarrassés par le réquisitoire de la Cour Pénale Internationale

Les possibles poursuites de la CPI contre Benjamin Netanyahu et Yoav Gallant inquiètent les chancelleries occidentales qui seraient alors obligés de les arrêter en cas de séjour sur leurs territoires, mis à part aux États-Unis qui n’ont pas ratifié le statut de Rome.

Emmanuel Macron peine à rassurer les agriculteurs

De l’avis de beaucoup d’observateurs, Emmanuel Macron a rapidement mis sous le boisseau la crise agricole, étant incapable de la régler. L’Élysée mise sur un succès de la FNSEA lors des prochaines élections aux chambres d’agriculture pour garder le contrôle de ce secteur économique en pleine mutation, quitte à laisser la révolte gronder dans les campagnes françaises.

Cinéma Omar Sy à Trappes : c’est Renoir qu’on assassine

La ville de Trappes (Yvelines) a décidé de rebaptiser le cinéma municipal du nom de l’acteur au prétexte qu’il soit natif de la commune. En faisant cela, le maire socialiste Ali Rabeh, proche de Benoit Hamon, et son conseil municipal remisent au placard Jean Renoir, inoubliable réalisateur de « La Grande Illusion » et de « La Règle du jeu ».

Jeux Olympiques : une douche froide pour les hôtels parisiens

La période des Jeux Olympiques était censée être synonyme de franc succès pour les hôtels. A 120 jours de l’événement de l’année, de nombreuses chambres restent encore inoccupées pour l’occasion. Des prix exorbitants semblent freiner les clients. Les hôtels enclenchent la marche arrière et commencent à baisser leur prix.

Obus nord-coréens sur front ukrainien : le cadeau de Kim à Poutine

La grande presse l’avait évoqué, OMERTA l’a constaté, ce sont bien des obus fabriqués en Corée du Nord qui ont en partie assuré l’approvisionnement de l’artillerie russe pilonnant les troupes ukrainiennes, comme le raconte Régis Le Sommier dans le quatrième numéro de notre magazine disponible en kiosque dès le jeudi 8 février.

À Voir

Iran : retour d'expérience sur CNews de Régis Le Sommier

Débat entre Régis Le Sommier et BHL