Politique

Élections européennes : après la victoire du Rassemblement national, Macron dissout l’Assemblée nationale

La lecture des articles est réservée aux abonnés

Il est des soirs où la politique reprend ses droits. Avec la liste de Jordan Bardella à plus de 31 % et la majorité présidentielle à 14,5 % seulement, talonnée par les socialistes qui obtiennent 13,80 %, Emmanuel Macron se devait de réagir sauf à considérer comme acquis la victoire de Marine Le Pen en 2027. La presse à son sujet, parle déjà d’« humiliation ». Il a donc dissous l’Assemblée nationale à 21h. Les électeurs sont convoqués le 30 juin et le 7 juillet pour de nouvelles élections législatives. Visiblement, le camp macroniste aurait décidé de ne pas opposer de candidats aux députés sortant de l’opposition appartenant au « champ républicain » (LR, centristes, Verts et PS).et qui voudraient se rallier à la majorité présidentielle (ou à ce qu’il en reste). Marion Maréchal, élu de justesse a annoncé vouloir discuter avec le Rassemblement national tandis que ,la gauche travaille activement a des candidatures communes comme en 2022. 

Échec présidentiel malgré les tentatives de manipulations mémorielles


Avec cette dissolution Emmanuel Macron tend un double piège au Rassemblement national. Le premier est d’arriver à se mettre en ordre de bataille pour les législatives. Un sujet qu’heureusement pour lui le parti de Marine Le Pen avait anticipé ces derniers mois. L’autre piège c’est de se retrouver potentiellement à Matignon pour trois ans alors que Marine Le Pen avait surtout l’année 2027 et l’élection présidentielle en ligne de mire. C’est donc plutôt Jordan Bardella qui deviendrait Premier ministre s’il obtenait une majorité relative ou absolue.
Emmanuel Macron subit un échec personnel important. Sa tentative d’instrumentaliser les commémorations du débarquement en Normandie n’a servi à rien. Tout comme le débat parlementaire sur la fin de vie organisé par ses soins ces dernières semaines.
Hier soir, il y a eu plusieurs séismes politiques en Europe : le chancelier social-démocrate allemand Olaf Scholz voit sa famille politique s’écrouler au profit des conservateurs et …

Jérôme Besnard

Soutenez un média 100% indépendant

Pour découvrir la suite, souscrivez à notre offre de pré-abonnement

Participez à l'essor d'un média 100% indépendant
Accédez à tous nos contenus sur le site, l'application mobile et la plateforme vidéo
Profitez de décryptages exclusifs, d'analyses rigoureuses et d'investigations étayées

Commentaires

Soyez le premier à ajouter un commentaire

À lire

« La question des mineurs victimes d’abus sexuels devrait constituer une priorité de politique publique »

Un entretien d’OMERTA avec Béatrice Brugère, secrétaire générale du Syndicat Unité Magistrats, auteur du livre "Justice : la colère qui monte" (L’Observatoire) et Delphine Blot, magistrate.

Enfance en danger : Karl Zéro, Mathieu Bock-Côté et Najat Vallaud-Belkacem au menu d’OMERTA

Le cinquième numéro papier d’OMERTA , d'ores et déjà disponible en kiosque, frappe fort en abordant des thématiques trop souvent taboues, des scandales volontiers mis sous le boisseau, en lien avec l’avenir de nos enfants.

Emmanuel Macron a déroulé le tapis rouge à Volodymyr Zelensky

Accueil en Normandie, honneurs militaires aux Invalides, discours à l’Assemblée nationale… Rien n’était trop bon trop beau pour encenser le controversé président ukrainien qui souhaite voir les occidentaux augmenter fortement leur soutien à sa croisade défensive contre les Russes.

Quand le général de Gaulle refusait de commémorer le 6 Juin 1944

Si depuis trente ans, les commémorations des principaux anniversaires du débarquement anglo-américain sur les côtes normandes sont orchestrées, et parfois instrumentalisées, par les Présidents de la République française, il n’en a pas toujours été le cas.

Europe : à quelques jours des élections, la grogne des agriculteurs ne retombe pas

Dans cette semaine préélectorale, les agriculteurs européens se mobilisent, des Pyrénées à Bruxelles pour défendre leurs intérêts et alerter l’opinion. En France c’est le syndicat Coordination rurale qui demeure le plus mobilisé, la FNSEA restant en retrait.

À Voir

Iran : retour d'expérience sur CNews de Régis Le Sommier

Débat entre Régis Le Sommier et BHL