Culture

[Edito] : Clap de fin pour les salles obscures

La lecture des articles est réservée aux abonnés

 Le constat est unanimement catastrophique. Depuis 2019 (dernière année de référence avant l’apparition du Covid), le nombre de places de cinéma vendues a diminué de 25 à 30 %. Or, moins de places vendues, c’est moins de rentrées d’argent, et donc moins de budget pour les films. Moins de budget, cela signifie se rabattre sur des films moins risqués, qui rapportent peu d’argent, et cætera. Un cercle vicieux qui ne semble pas prendre fin. 

Lorsqu’on interroge les Français, ceux-ci sont divisés. Évidemment, il y a l’émergence de Netflix et des autres plateformes de streaming qui pèse lourd dans la balance. Globalement, un abonnement à Netflix coûte un ou deux billets de cinéma pour un catalogue bien plus large et surtout, illimité. Les films originaux de Netflix commencent d’ailleurs à être placardés dans les rues, comme les autres. Au fond, aujourd’hui, les principales différences restent le coût, la disponibilité, et bien sûr la qualité du son et de la vidéo. Une place de cinéma en 2022, ça ne signifie pas du tout la même chose que dix ans plus tôt. Autrefois, on devait attendre la sortie en DVD, ou longtemps plus tard à la télé. Maintenant que tous les films sortent illégalement sur Internet quelques jours après leur diffusion et que les NADO (Netflix, Amazon Prime, Disney, OCS) disposent de films qu’ils produisent eux-mêmes -avec un immense choix de séries, le cinéma ne tient plus du tout le même rôle. 

D’autres expliquent qu’ils ne retournent pas au cinéma par « manque d’habitude », répercussion de la crise Covid. Mais une autre rengaine se fait entendre : le cinéma français n’est pas en adéquation avec son peuple. 

Personne aujourd’hui n’oserait nier que la quasi-intégralité du milieu de la culture, notamment au cinéma, est à gauche. En soi, c’était également le cas il y a cinquante ans (quoique dans une proportion moindre). Mais avant, la gauche était socialiste, communiste. Elle parlait du peuple par opposition aux riches libéraux giscardiens ou les vieux …

Alexandre de Galzain

Soutenez un média 100% indépendant

Pour découvrir la suite, souscrivez à notre offre de pré-abonnement

Participez à l'essor d'un média 100% indépendant
Accédez à tous nos contenus sur le site, l'application mobile et la plateforme vidéo
Profitez de décryptages exclusifs, d'analyses rigoureuses et d'investigations étayées

Commentaires

Véronique SAVEY

Il y a 1 ans

Signaler

0

Le seul film divertissant que j'ai vu récement est celui de Gad Elmaleh tourné en famille avec un petit budget.

Véronique SAVEY

Il y a 1 ans

Signaler

0

Je pense comme vous

Arnaud Vincenti

Il y a 1 ans

Signaler

0

Il faudrait aussi analyser l'impact du coût de billet de cinéma ...

Nicolas Zuccarelli

Il y a 1 ans

Signaler

1

Une preuve de ce que vous dites est simplement le succès en salle de films comme Bac Nord ou même Les illusions perdues.

Patrick Jobart

Il y a 1 ans

Signaler

2

Pourquoi en effet aller payer (cher) pour se faire infliger une propagande woke et un lavage de cerveau "bien-pensant"? Je préfère passer dans ma petite librairie locale pour dépenser mon argent.

À lire

Élections européennes : La fiche d’identité de Reconquête

Pour qui allez-vous voter aux élections européennes ? Si vous êtes encore indécis, et même si vous avez fait votre choix, Omerta vous propose une fiche d’identité de toutes les têtes de listes avec leurs principales propositions. Marion Maréchal représente la liste Reconquête!. Son programme s’axe principalement sur la lutte contre l’immigration et l’islamisation.

Gaza : Les Occidentaux embarrassés par le réquisitoire de la Cour Pénale Internationale

Les possibles poursuites de la CPI contre Benjamin Netanyahu et Yoav Gallant inquiètent les chancelleries occidentales qui seraient alors obligés de les arrêter en cas de séjour sur leurs territoires, mis à part aux États-Unis qui n’ont pas ratifié le statut de Rome.

Emmanuel Macron peine à rassurer les agriculteurs

De l’avis de beaucoup d’observateurs, Emmanuel Macron a rapidement mis sous le boisseau la crise agricole, étant incapable de la régler. L’Élysée mise sur un succès de la FNSEA lors des prochaines élections aux chambres d’agriculture pour garder le contrôle de ce secteur économique en pleine mutation, quitte à laisser la révolte gronder dans les campagnes françaises.

Jeux Olympiques : une douche froide pour les hôtels parisiens

La période des Jeux Olympiques était censée être synonyme de franc succès pour les hôtels. A 120 jours de l’événement de l’année, de nombreuses chambres restent encore inoccupées pour l’occasion. Des prix exorbitants semblent freiner les clients. Les hôtels enclenchent la marche arrière et commencent à baisser leur prix.

Obus nord-coréens sur front ukrainien : le cadeau de Kim à Poutine

La grande presse l’avait évoqué, OMERTA l’a constaté, ce sont bien des obus fabriqués en Corée du Nord qui ont en partie assuré l’approvisionnement de l’artillerie russe pilonnant les troupes ukrainiennes, comme le raconte Régis Le Sommier dans le quatrième numéro de notre magazine disponible en kiosque dès le jeudi 8 février.

À Voir

Iran : retour d'expérience sur CNews de Régis Le Sommier

Débat entre Régis Le Sommier et BHL