Culture

Bouquiniste parisien et chanteur de rock alternatif, Tai-Luc est mort le 3 décembre

C’est au lendemain de la chute de Saïgon et de la fin de l’indépendance du Sud Viêt Nam que Tai-Luc, de père vietnamien et de mère française impulse la création au lycée Hoche de Versailles du groupe de rock alternatif La Souris déglinguée. Le premier 45 tours sort en 1979 sous le titre Haine, Haine, Haine, la même année qu’est organisé le premier concert officiel de LSD à Sarcelles. Sans pour autant devenir un groupe médiatique de premier plan, La Souris déglinguée obtient un réel succès d’estime et s’impose comme l’une des formations phares du rock indépendant qui fleurit alors dans les banlieues de la région parisienne. La consécration survient en 1984 avec une invitation à jouer au Zénith de Paris. Attirant un public aux opinions politiques très variées, les concerts de La Souris déglinguée se déroulent en général dans une ambiance très bon enfant, même si quelques bagarres éclateront ici où là, causé par des spectateurs un peu trop exaltés.

Concerts mythiques


La Souris déglinguée avait su séduire de nouvelles générations et quelques concerts mythiques furent encore organisé cas dernières années comme ceux de 2015 à l’Olympia de Paris puis dans les arènes de Fréjus. Cette dernière prestation avait valu quelques déprogrammations du groupe, en raison de l’orientation politique de la ville dirigée par un maire FN.

Tai-Luc était devenue une figure des bouquinistes parisiens, ouvrant ses boîtes non loin de l’Hôtel de Ville de Paris. Il était très affecté ces derniers mois par le projet de déménagement temporaire de l’ensemble des échoppes de sa corporation pour faire place nette à l’occasion de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques. Dans la soirée 17 novembre, il avait tenu à assister au test de démontage des boîtes organisé par la Mairie de Paris. L’angoisse partagée par l’ensemble de la profession n’est probablement pas étrangère à sa mort subite ce dimanche 3 décembre. 

Jérôme Besnard

Soutenez un média 100% indépendant

Pour découvrir la suite, souscrivez à notre offre de pré-abonnement

Participez à l'essor d'un média 100% indépendant
Accédez à tous nos contenus sur le site, l'application mobile et la plateforme vidéo
Profitez de décryptages exclusifs, d'analyses rigoureuses et d'investigations étayées

Commentaires

Jean-Christophe Goux

Il y a 7 mois

Signaler

0

La Souris m'a accompagné pendant 40 années de ma vie. Mes enfants chantent "Jeunesse de France" sur le chemin de l'école.

À lire

[Éditorial] La France parlementaire à l’arrêt, Emmanuel Macron seul aux commandes

Faute de majorité parlementaire et prétextant l’ouverture des Jeux Olympiques, le Président de la République a renvoyé la formation d’un nouveau gouvernement à la mi-août. En attendant, Gabriel Attal et son équipe démissionnaire continuent d’expédier les affaires courantes. La situation est inédite mais pas sans solutions.

La gauche radicale poursuit sa guerre contre la filière agroalimentaire française

Le Village de l’eau de Melle (Deux-Sèvres) a été l’occasion d’une action massive des écologistes radicaux à la Rochelle dirigée contre les gros producteurs et collecteurs de céréales utilisant les infrastructures du port de La Pallice. Plusieurs centaines d’activistes ont commis de nombreuses dégradations dans la préfecture de Charente-Maritime ce samedi 20 juillet.

Nice : un incendie criminel tue trois enfants

Dans la nuit du mercredi au jeudi 18 juillet, un incendie s’est déclaré à Nice. Le nombre de victimes s’élève à sept personnes dont trois enfants. La piste criminelle est envisagée.

États-Unis : J.D. Vance, un possible ticket gagnant pour Donald Trump

Le candidat républicain à la présidence des États-Unis a choisi le jeune sénateur de l’Ohio comme colistier en prévision de son affrontement électoral avec Joe Biden. Issu des classes populaires, ancien du Corps des Marines, écrivain converti au catholicisme, son profil détonne au sein de la classe politique américaine.

Enfance en danger : Karl Zéro, Mathieu Bock-Côté et Najat Vallaud-Belkacem au menu d’OMERTA

Le cinquième numéro papier d’OMERTA , d'ores et déjà disponible en kiosque, frappe fort en abordant des thématiques trop souvent taboues, des scandales volontiers mis sous le boisseau, en lien avec l’avenir de nos enfants.

À Voir

Iran : retour d'expérience sur CNews de Régis Le Sommier

Débat entre Régis Le Sommier et BHL