Géopolitique

Bataille de Bakhmut : ce que nous dit le terrain

La lecture des articles est réservée aux abonnés

 
« Pensif dans les décombres, je voyais mes soldats rôder comme des ombres, spectres le long du mur rangés en espalier ; et ce champ me faisait un effet singulier, des cadavres dessous et dessus des fantômes. Quelques hameaux flambaient ; au loin brûlaient des chaumes. » 
Le Cimetière d’Eylau, La Légende des siècles, Victor Hugo 

Le fracas de la mort qui défigura Eylau en 1807, petite localité nichée dans l’actuelle enclave Russe de Kaliningrad, a trouvé sont échos dans la bataille Bakhmut. Depuis mai 2022, mais surtout depuis la fin du mois d’août, Ukrainiens et Russes y livrent une guerre de fer et de feu. Ici, « des cadavres dessous et dessus des fantômes » participe à se représenter l’atmosphère glaciale régnant à Bakhmut au mois de décembre 2022. La ville, située à l’extrémité ouest de l’oblast de Donetsk (Donbass), comptait 77 000 habitants en 2013. C’est aujourd’hui à 80% un champ de ruines. Les bombardements massifs lui valent un surnom de circonstance : Le « hachoir à viande ». 

 Le désormais célèbre Evgueni Prigojine, cerveau penseur de la société militaire privée russe Wagner, a fait de la prise de cette ville une affaire personnelle. De son côté, le Président ukrainien, Vlodimir Zelensky, en dépit de la minimisation affichée de l’intérêt stratégique de la ville, c’est rendu sur place le 20 décembre pour soutenir ses troupes, durement éprouvées par des semaines de combats meurtriers. Les rangs de la défense ukrainienne de Bakhmut se dégarnissent par centaines de morts chaque jour… quatre fois plus selon les Russes, qui ne disent rien de leurs propres pertes. On les sait pourtant tout aussi massives. 
 
Parler de Bakhmut, c’est presque se ranger derrière Kiev, car les Russes la nomment selon l’appellation donnée en 1924 par les Soviétiques : Artiomovsk, ou Artemivsk en ukrainien. Passée brièvement aux mains des séparatistes du Donbass en avril 2014, Bakhmut reprend son nom originel à son retour sous le drapeau ukrainien, en juillet de la même année. Parce que …

Mayeul Chemilly

Soutenez un média 100% indépendant

Pour découvrir la suite, souscrivez à notre offre de pré-abonnement

Participez à l'essor d'un média 100% indépendant
Accédez à tous nos contenus sur le site, l'application mobile et la plateforme vidéo
Profitez de décryptages exclusifs, d'analyses rigoureuses et d'investigations étayées

Commentaires

Soyez le premier à ajouter un commentaire

À lire

Emmanuel Macron au pied du mur

En évitant de peu que soit votée pour la première fois une motion de censure depuis 1962, le Président de la République doit agir ou se résigner à disparaître.

[Essai] Terrorisme palestinien : le scandale de l’enquête Copernic

L’attentat contre la synagogue de la rue Copernic restera comme l’une des enquêtes antiterroristes les plus chaotiques de la Ve République. A la veille du procès, le journaliste Clément Weill-Raynal le décrypte dans un passionnant ouvrage.

[Essai] Conduire la guerre : la voie du dux bellorum

Un essai à deux voix nous fait redécouvrir l’art opératif multidisciplinaire élaboré en son temps par Alexandre Svetchine.

L’exportation de produits agricoles français en baisse

Le public a pu découvrir dès ce samedi la 59ème édition du Salon de l’Agriculture, évènement majeur de la filière agricole. Alors que le secteur traverse une période épineuse, notre pays, autrefois fierté de l’agriculture mondiale, a été relégué au cinquième rang des exportateurs de produits agricoles, soit une chute vertigineuse en seulement deux décennies.

Où acheter mon magazine OMERTA ?

Si vous cherchez à vous procurer le premier numéro de notre magazine OMERTA, vous êtes au bon endroit !

À Voir

Iran : retour d'expérience sur CNews de Régis Le Sommier