Société

Attentat de la Promenade des Anglais : Les leçons d’un procès

La lecture des articles est réservée aux abonnés

2498 parties civiles constituées, 150 avocats pour les représenter : les trois principaux accusés feront face à une véritable armada judiciaire pour répondre de leur complicité supposée avec Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, abattu pour sa part au terme de sa funeste course. Une question reste néanmoins en suspens : a-t-il agi en loup solitaire ? 
 

Une nébuleuse délinquante 

« Non, le loup vit en meute et vous allez juger la meute » proclame Me Jordan Haddad dès l’ouverture des assises. Poursuivis pour association de malfaiteurs, Walid Ghraieb, Chokri Chafroud et Ramzi Arefa ont fait face pendant quatre semaines aux associations de victimes et aux interrogatoires de la cour. Adoptant des postures débonnaires, parfois détachées des évènements, frôlant même l’insolence ; les trois complices supposés ont suscité l’indignation auprès des victimes présentes lors dans l’assemblée. 
Chokri Chafroud a concentré toute l’attention des partis. Né et élevé dans un village de la périphérie de Sousse en Tunisie, il a fleuri dans une fratrie de sept enfants, dans un cadre décrit comme « plutôt strict » par l’enquêtrice de personnalité. Au fil de sa description, l’assemblée découvre qu’il entretient un « rapport très libre à la religion ». On lui attribue même l’image d’un homme « calme » et « respectueux ». Néanmoins, un nuage est venu assombrir le portrait quasi idyllique dressé par son avocat Me Florian François-Jacquemin. Selon les enquêteurs, il aurait échangé à de nombreuses reprises au téléphone avec Lahouaiej-Bouhlel quelques jours auparavant, ce dernier arguant entre-autre qu’il cherchait à se procurer un 19 tonnes. 
Encore plus révélateur, des échanges SMS ont attesté que l’assaillant, après avoir demandé des armes à Ramzi Arefa, a indiqué à ce même individu que « Chokri [NdlR : Chafroud] et ses amis seraient prêts pour le mois prochain ». Quelques mois auparavant, il était question de « Niquer Massena » en référence à la célèbre place niçoise qui brasse quotidiennement des …

Paul Beffroy

Soutenez un média 100% indépendant

Pour découvrir la suite, souscrivez à notre offre de pré-abonnement

Participez à l'essor d'un média 100% indépendant
Accédez à tous nos contenus sur le site, l'application mobile et la plateforme vidéo
Profitez de décryptages exclusifs, d'analyses rigoureuses et d'investigations étayées

Commentaires

Soyez le premier à ajouter un commentaire

À lire

Portugal 1974-2024 : Pour comprendre la Révolution des œillets

Il y a 50 ans jour pour jour, les « capitaines d’avril » renversaient pacifiquement la dictature éculée de Marcelo Caetano sur fond d’une interminable guerre de décolonisation. Au-delà de la question du retour festif de la démocratie dans ce pays, cet évènement doit s’analyser en considérant le sens particulier que revêt l’Histoire dans cette ancienne puissance maritime européenne.

[Analyse] États-Unis : le Congrès va débloquer 61 milliards de dollars pour l’Ukraine

La Chambre des représentants des États-Unis a dégagé une majorité pour voter 61 milliards pour l’Ukraine, 13 milliards pour Israël et 8 milliards pour Taïwan. Zelensky et Netanyahu se félicitent de cette décision qui financera, non sans arrière-pensées, leurs opérations militaires mais également le complexe militaro-industriel américain.

[Éditorial] Nouvelle-Calédonie : le dégel du corps électoral s’impose

Après trois échecs référendaires, les indépendantistes kanaks, soutenus et encouragés par des puissances étrangères, tentent de s’opposer au dégel du corps électoral en Nouvelle-Calédonie. Un jusqu’au boutisme qui s’oppose à la volonté de la majorité des Néo-Calédoniens, soucieux de perpétuer les liens tissés depuis 1853 dans le respect des traditions de cet archipel du Pacifique.

CETA : le point sur ce dossier après le rejet du traité de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada par le Sénat français

Le gouvernement français est gêné aux entournures par le rejet au Sénat du traité de libre-échange entre l’UE et le Canada, déjà entré provisoirement en vigueur et ratifié par l’ancienne Assemblée nationale. Une initiative communiste qui risque fort de revenir en débat fin mai à l’Assemblée nationale par le biais d’une niche parlementaire.

Obus nord-coréens sur front ukrainien : le cadeau de Kim à Poutine

La grande presse l’avait évoqué, OMERTA l’a constaté, ce sont bien des obus fabriqués en Corée du Nord qui ont en partie assuré l’approvisionnement de l’artillerie russe pilonnant les troupes ukrainiennes, comme le raconte Régis Le Sommier dans le quatrième numéro de notre magazine disponible en kiosque dès le jeudi 8 février.

À Voir

Iran : retour d'expérience sur CNews de Régis Le Sommier

Débat entre Régis Le Sommier et BHL