Géopolitique

"Armée-2023", l'industrie de défense russe nargue les occidentaux

La lecture des articles est réservée aux abonnés

« Nous sommes conscients des tentatives sans précédent de l'Occident pour perturber le forum organisé sous les auspices du ministère russe de la défense. Votre participation à ce forum est la meilleure confirmation de l'échec de ces efforts destructeurs ». C’est avec ces mots adressés aux délégations étrangères que le ministre russe de la défense Sergueï Choïgou a inauguré la XIe conférence de Moscou sur la sécurité internationale qui se tient en marge du Forum international militaire et technique Armée-2023. Son coup d’envoi a été donné le 14 août à Kubinka, dans la région de Moscou, dans l'espace d'exposition et de convention Patriot. Chaque année, cette foire présente des armes et équipements militaires sert de vitrine pour le complexe militaro-industriel russe. Cette année, 1 500 grandes sociétés russes de l'industrie de la défense y présenteront leurs produits. Le forum présente une sélection de 28 000 échantillons de produits militaires et à double usage dont beaucoup ont le rare avantage d’avoir été testés dans des conditions de combat réel en Ukraine et perfectionnés grâce aux retours du terrain.

L'événement en question rassemble 85 entreprises et organisations étrangères de sept pays, dont 69 délégations étrangères menées par des ministres de la défense et des chefs d'état-major. Dans son discours d'ouverture, le président russe Vladimir Poutine a exprimé l'ouverture de la Russie à un partenariat technologique égal et à une coopération militaire et technique avec d'autres pays qui défendent leurs intérêts nationaux et leur voie de développement indépendante. Les pavillons des sociétés iraniennes et chinoises présentent une sélection de véhicules aériens sans pilote, les deux pays ayant connu un grand succès dans le développement de drones, avec plusieurs modèles en série de drones de reconnaissance et de frappe qui surpassent leurs homologues russes en termes de performances.

Kalashnikov dévoile une nouvelle version à canon court du fusil d'assaut AK-19. Le …

Annabelle Grünwald

Soutenez un média 100% indépendant

Pour découvrir la suite, souscrivez à notre offre de pré-abonnement

Participez à l'essor d'un média 100% indépendant
Accédez à tous nos contenus sur le site, l'application mobile et la plateforme vidéo
Profitez de décryptages exclusifs, d'analyses rigoureuses et d'investigations étayées

Commentaires

philippe paternot

Il y a 11 mois

Signaler

0

l'industrie de mort fonctionnera bien jusqu'au dernier ukrainien

À lire

L’Assemblée nationale effectue sa rentrée dans une ambiance surchauffée

La nouvelle législature de l’Assemblée nationale a réélu sa présidente macroniste mais elle sera sous le contrôle d’un bureau majoritairement aux mains des élus du Nouveau front populaire. Le Rassemblement national, de son côté, a été tenu à l’écart des différents organes de gestion de la chambre des députés.

Nice : un incendie criminel tue trois enfants

Dans la nuit du mercredi au jeudi 18 juillet, un incendie s’est déclaré à Nice. Le nombre de victimes s’élève à sept personnes dont trois enfants. La piste criminelle est envisagée.

Dernier train pour Benoît Duteurtre

Le monde des lettres françaises pleure la mort prématurée d’un romancier antimoderne, nostalgique d’une France généreuse où la douceur de vivre n’était pas un vain mot. Benoît Duteurtre avait redonné de fort belle façon leurs lettres de noblesse aux trains, aux vaches, à l’opérette et aux plages normandes.

Enfance en danger : Karl Zéro, Mathieu Bock-Côté et Najat Vallaud-Belkacem au menu d’OMERTA

Le cinquième numéro papier d’OMERTA , d'ores et déjà disponible en kiosque, frappe fort en abordant des thématiques trop souvent taboues, des scandales volontiers mis sous le boisseau, en lien avec l’avenir de nos enfants.

Europe : à quelques jours des élections, la grogne des agriculteurs ne retombe pas

Dans cette semaine préélectorale, les agriculteurs européens se mobilisent, des Pyrénées à Bruxelles pour défendre leurs intérêts et alerter l’opinion. En France c’est le syndicat Coordination rurale qui demeure le plus mobilisé, la FNSEA restant en retrait.

À Voir

Iran : retour d'expérience sur CNews de Régis Le Sommier