Société

Allons-nous vers une grève générale reconductible ?

 
À l’origine, il y a le blocage des raffineries depuis fin septembre, initié par les travailleurs syndiqués du secteur de l’énergie. Les groupes concernés, Esso et TotalEnergies, ont conclu avec la CFE-CGC et la CFDT des accords salariaux, que la CGT et FO n’ont pas suivis. En cause, l’application des mesures de réquisitions brandies par le gouvernement. Une négation du droit de grève qui ne passe pas, surtout à l’heure où l’inflation hypothèque le quotidien de millions de travailleurs. En conséquence, les stations-services non approvisionnées ont progressivement fermé leurs pompes. Avec la prise d’assaut, par des automobilistes perplexes, des pompes encore en état de marche, une fenêtre de négociation s’ouvre pour les syndicats des autres professions. 
 
La menace d’une grève intersyndicale faite en fin de semaine dernière par la CGT a bien abouti. Ce mardi 18 octobre, on relève des blocages dans plusieurs secteurs clés. Selon le bilan dressé par nos confrères de France Info, 11 centrales nucléaires sont concernées, 6% des enseignants sont en grève, près de 150 lieux en France rassemblent des manifestants, et de fortes perturbations touchent les transports de la SNCF et de la RATP. La fonction publique est aussi atteinte. L’objectif ? Défendre le droit de grève et réclamer une hausse des salaires. En tête du cortège parisien le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, assure au micro de France Info, qu' « il y aura des suites », dénonçant un manque de réponses aux revendications. L’imminence des prochaines vacances de la Toussaint pousse par exemple les cheminots à envisager de reconduire leur grève, pour négocier des hausses de salaires. En fin de journée, on observe cependant un retour à la normale du trafic SNCF. 
 
« Moins de 25 % des stations- services » en difficulté, selon Elisabeth Borne 
 
Lors des questions au gouvernement, Elisabeth Borne a déclaré que « moins de 25% des stations-service » éprouvaient des difficultés d'approvisionnement ce mardi à midi. Ce pourcentage était d’environ 30% dimanche et de 28,1% lundi. « En Ile-de-France, les produits pétroliers arrivent de nouveau », a-t-elle précisé. L’épreuve est rude pour la Première ministre, dont on relève le style « très direct » mais « pas assez politique », comme le relaye le journal Le Parisien. Au gouvernement, on cherche à résoudre la crise au plus vite, en affichant les avancées. « Grâce à la sortie du conflit chez Esso-ExxonMobil, grâce à l’ensemble des mesures que nous avons prises, nous connaissons aujourd’hui une amélioration sensible de la situation », plaidait vers 15h l’ancienne ministre des Transports devant l’Assemblée. 

La rédaction d'OMERTA

Soutenez un média 100% indépendant

Pour découvrir la suite, souscrivez à notre offre de pré-abonnement

Participez à l'essor d'un média 100% indépendant
Accédez à tous nos contenus sur le site, l'application mobile et la plateforme vidéo
Profitez de décryptages exclusifs, d'analyses rigoureuses et d'investigations étayées

Commentaires

Soyez le premier à ajouter un commentaire

À lire

Gouvernement Attal : le dilemme de François Bayrou - [Analyse]

A travers son bras de fer avec Emmanuel Macron, François Bayrou tente de se relancer pour la présidentielle 2027 mais il poursuit également la trajectoire d’une famille politique demeurée minoritaire en France malgré son ancienneté, la démocratie-chrétienne. Éléments de compréhension et d’analyse.

Obus nord-coréens sur front ukrainien : le cadeau de Kim à Poutine

La grande presse l’avait évoqué, OMERTA l’a constaté, ce sont bien des obus fabriqués en Corée du Nord qui ont en partie assuré l’approvisionnement de l’artillerie russe pilonnant les troupes ukrainiennes, comme le raconte Régis Le Sommier dans le quatrième numéro de notre magazine disponible en kiosque dès le jeudi 8 février.

OMERTA, c’est beaucoup plus qu’un magazine !

Dans son N° 4, disponible en prévente sur omertamedia.fr, OMERTA traite des nouvelles lignes de fracture géopolitiques. 112 pages de reportages, d’enquêtes et d’analyses, avec en exclusivité la vision de François Fillon sur le monde. Front ukrainien, Gaza et Liban, drogue aux USA, autant de reportages uniques à découvrir dans ce numéro exceptionnel. Tour d’horizon.

Russie : la croissance rapide de l’économie fait mentir les prévisions des experts occidentaux

La presse anglo-saxonne est plus prompte que son homologue française à évoquer les résultats économiques assez inattendus de la Russie après deux ans de guerre sur le sol ukrainien et plusieurs vagues de sanctions occidentales à son égard. Le FMI estime à 2,6 % la croissance russe pour 2024.

Michel Houellebecq, prophète de la révolte paysanne

Dans son détonant roman Sérotonine (Gallimard) Michel Houellebecq rejoignait dès 2019 les positions de la Coordination rurale, deuxième syndicat agricole français, qui mobilise aujourd’hui ses troupes dans de nombreux départements. Petit retour sur ces pages littéraires prophétiques.

À Voir

Iran : retour d'expérience sur CNews de Régis Le Sommier

Débat entre Régis Le Sommier et BHL